Publicités

UNE FAMILLE EN JORDANIE #FamilyinJordan

Voyage, découverte, conseils...Parce que la beauté du monde est dans l’œil de celui qui regarde...Travel, discovery, advice...

UNE FAMILLE EN JORDANIE             #FamilyinJordan

6 gestes typiquement arabes à reproduire avec succès en Jordanie (ou à éviter à tout prix ! )

Le biais culturel , vous connaissez? C’est la distorsion de compréhension provoquée lorsque deux individus provenant de cultures différentes sont placés en contact…Ce qui est convenable en Jordanie ne l’est pas ailleurs, et à l’inverse, les normes de cet « ailleurs » sont parfois totalement incompatibles avec la philosophie bédouine, et arabe en général. Voici donc 6 gestes dont la signification est très spécifique au monde arabe, utiles à connaître avant de découvrir la Jordanie.

Manger de la main gauche

bédouin / arabe compatible : 2/10 👎👎

Tout d’abord, rassurez-vous : personne ne vous regardera bizarrement si vous tenez votre fourchette de la main gauche au restaurant, même si vous êtes en présence de convives arabes. Cela étant dit, cela se complique si vous êtes amené (e) à participer à un repas traditionnel, comme par exemple la dégustation d’un délicieux mansaf (plat de fête bédouin). La tradition exige que ce plat se mange uniquement avec la main droite, qui servira alors à rouler le riz pour en faire des boulettes, saisir des morceaux de viande….

Sur cette photo, le plat de présentation est destiné pour 4 personnes….Bon appétit bien sur ! 🙂 . On remarque que chacun se sert librement avec la main dedans. Que se passerait-il si vous y plongiez votre main…gauche? On vous accuserait sans doute de tous les maux ! D’être sale , de polluer le plat… (la main gauche étant utilisée pour le nettoyage intime lors des passages aux toilettes…),

Mais aussi peut être d’être impur. En effet, la sunna (la tradition musulmane) indique que le diable se nourrit de la main gauche…sans pour autant que les textes religieux interdisent formellement aux musulmans d’utiliser cette main.

Bref, ce serait dommage de gâcher une fête en se trompant de coté 🙂 . Évitez la main gauche, si elle est amenée à être au contact d’aliments. Et pour les gauchers, faites comme moi, et galérez en apprenant à manger…avec l’autre main, quand il le faut.

Un mystère bien gardé : dire « attends! » avec la main

bédouin / arabe compatible : 10/10 👍👍👍

En y prêtant attention, vous constaterez que ce signe de la main est réalisé a peu près tout le temps par les arabes : au volant pour vous dire de ne pas avancer votre voiture (y compris- et surtout – quand vous avez la priorité), pour vous faire comprendre à l’accueil de l’hôtel que l »on vous a vu, mais qu’on gère avant une affaire urgente, etc….

Ce signe est aussi utilisé pour signifier « doucement! », et, à ce titre, trouve donc tout son sens au volant :-).

La vidéo ci dessous, dénichée sur l’excellente étude de Vincent Battesti « Esquisse d’une communication gestuelle yéménite (Taez et Sanaa) »,  est assez éclairante. Jetez y un œil, pour éviter de penser à tort que votre interlocuteur bédouin fait ce signe pour vous dire que vos pastas sont parfaitement al dente ! 

En revanche, à ma connaissance, ce signe est parfaitement inutile en dehors du monde arabe…  

Crédits : Vincent battesti

Serrer la main de quelqu’un – ou ne pas la serrer !

bédouin / arabe compatible : de 0/10 à 10/10, selon votre maîtrise des convenances locales.  Car attention au prisme culturel:  on n’est ici ni aux USA (la poignée de main franche et énergique), ni à la machine à café du boulot (içi, on tape assez peu la bise aux collègues de l’autre sexe)…

Cela étant, c’est finalement assez simple, puisqu’il n’y a que deux cas de figure : (1) soit vous serrez la main à un homme arabe, (2) soit vous êtes amené (e) à serrer la main d’une personne de l’autre sexe.

cas de figure 1: homme/ homme

Pas comme ça, pas comme ça!

Partout, on trouve des poignées de main puissantes et viriles (exemple : revisionner la première rencontre entre Macron et Trump), et notamment dans les pays anglo saxons, où il est de bon ton d’écraser la main de son partenaire, pour lui montrer qu’on est ‘super chaleureux et super cool.

Mais surtout pas ici, : serrer fortement la main est ici une façon assez directe d’afficher qu’on est plus puissant que son partenaire, et le broyage de main est donc clairement un signal de domination. Pour qui connait la fierté arabe, cela peut assez vite tourner au vinaigre. Il est donc de coutume de serrer la main de façon plutôt molle, mais longtemps. Pour les sentimentaux, ne vous inquiétez pas, il y a d’autres moyens de montrer votre attachement à votre partenaire bédouin ou arabe (voir ci dessous la technique des … bisous entre hommes ! 🙂 )

cas de figure 2: homme/ femme

ahem…oups…et oui, la femme a toujours l’initiative…

La encore, c’est assez simple : la femme a toujours l’initiative. Si vous êtes un homme, elle décidera (ou non) de vous tendre la main. Si vous êtes une femme, vous avez le choix entre tendre la main, ou la mettre sur le cœur en signe de refus poli. Gardez cela en tête : cela vous évitera de vous retrouver comme un flanc, la main serrant celle d’un fantôme passant par là…(cf photo…).

Mais au fait, d’ou vient cette pudeur?

L’interdiction de saluer par un contact physique n’apparaît pas explicitement dans le Coran, mais l’obligation de limiter les contacts physiques entre hommes et femmes sont en effet présents dans plusieurs récits rapportés de tradition musulmane (les fameux « hadiths »). Mais comme souvent, tout est question d’interprétation, et l’objet de ce blog n’est pas ici de disserter sur ces questions;-) ..

Se faire la bise

bédouin / arabe compatible : 7/10 👍👍, mais pas comme en France, et uniquement si votre interlocuteur prend l’initiative : ne vous amusez pas à claquer une bise si lui ne le fait pas en premier.

Les bédouins se font la bise entre eux, en particulier s’ils sont de la même tribu, en particulier s’ils ne se sont pas vus depuis longtemps. Je n’ai pas trouvé de vidéo montrant ces accolades, mais la scène d’effusions se déroule un peu différemment de ce qui se pratique sous d’autres contrées :

  • ce n’est pas un « smack » sonore avec la bouche, c’est plutôt un simple « joue contre joue », et les yeux restent fixés vers l’arrière de celui a qui on fait l’accolade;
  • on fait d’abord le coté droit, une fois, puis le coté gauche , une fois, deux fois, trois fois, voire plus…(mon record est de 5 );
  • le tout est bien évidemment assorti de longues formules habituelles de politesse (voir notre article « 7 expressions à connaitre en Jordanie ! )
Bedouin greetings – Crédits : Kelvin Bown

Il y a peu de chances que l’on vous fasse l’accolade si vous n’êtes que de passage. Ce geste constitue une marque de proximité et d’affection. Mais vous verrez certainement beaucoup de bédouins le faire, et prenez alors le temps de les observer : la scène est à la fois amicale, tendre, et même un peu majestueuse. La classe à Dallas, en somme.

Le contact physique avec des pieds ou des chaussures

bédouin / arabe compatible : 0/10 👎👎👎

Déjà, le pied n’est pas une partie très noble au proche-Orient. Mais alors, les chaussures…C’est pire. Jugez plutôt comment les arabes manifestent leur mépris et leur mécontentement (manifestations contre Hosni Moubarak, au Caire, en 2011), en exposant le dessous de leurs chaussures en signe de mépris et de rejet:

10 février 2011 REUTERS / Dylan Martinez

Et beaucoup se souviennent du fameux double lancer de chaussures, jetées en 2008 par un journaliste irakien à la tête de G.W Bush lors d’une conférence de presse à Bagdad. Pourquoi utiliser ses chaussures? tout simplement parce que le symbole en lui même est une insulte.

Mais pour revenir à nos moutons jordaniens, un petit conseil d’ami : faites en sorte de ne pas toucher avec vos chaussures les gens que vous ne connaissez pas , et, si vous êtes assis face à un bédouin, débrouillez vous pour ne pas montrer vos semelles, notamment si vous croisez vos jambes (ce qu’il ne faut pas faire, de toute façon). Si vous êtes en chaussettes, je pose un joker, mais, dans le doute, faites comme si vous aviez des chaussures ! 🙂

Se mettre la main sur la tête

bédouin / arabe compatible : 10/10 👍👍👍

C’est exactement l’inverse du code gestuel précédent.

C’est le geste correspondant en arabe à l’expression « 3ala Rasi », ce qui se traduit littéralement par « sur ma tête », et qui signifie peu ou prou « je ferai tout ce que tu veux », « tout le plaisir est pour moi ».

Au volant , c’est assez courant….La personne qui vous coupe la route, ou qui vous fait une queue de poisson, fera probablement ce signe si vous le klaxonnez copieusement (ça m’est encore arrivé 2 fois hier 🙂 ). Ce geste signifie alors simplement « désolé, c’est de ma faute! ».

Bref, si vous voyez ce signe, n’y voyez rien d’insultant, bien au contraire. Il correspond à une marque d’estime ou d’excuse 🙂 . Pour en savoir plus, je vous recommande cette excellente vidéo du youtuber Brett, un expat américain habitant au Moyen Orient, sur sa chaîne  « ex in the city »:


Follow us in social medias
Advertisements
Publicités

One Reply to “6 gestes typiquement arabes à reproduire avec succès en Jordanie (ou à éviter à tout prix ! )”

  • Super intéressant.

    En ce qui concerne le fait de se serre à la main entre homme et femme. Je dirais qu’il vaut mieux laisser l’initiative à la personne arabe. J’ai fait quasiment la même expérience que Laurent Fabius. Un client arabe a refusé de serrer la main que je voulais lui tendre. J’ai réagi plus vite que Fabius, j’ai mis ma main sur le cœur comme mon vis-à-vis et me suis inclinée. J’ai eu l’air un peu moins bête que Fabius. Mais cela surprend. Cela dépend vraiment des personnes et de leur religiosité: sur 5 clients arabes présents, 1 seul ne m’a pas serré la main.
    De façon générale, le serrage de mains est toujours quelque chose de sensible entre Européens et autres cultures très différentes.

Un commentaire? Une question? C'est par ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :