Publicités

UNE FAMILLE EN JORDANIE #FamilyinJordan

Voyage, nature et découverte de la Jordanie ...Parce que la beauté du monde est dans l’œil de celui qui regarde!

UNE FAMILLE EN JORDANIE             #FamilyinJordan

Jordanie insolite : découvrir des prédateurs sauvages à une heure d’Amman!

Historiquement, la Jordanie et la Syrie sont de véritables sanctuaires d’animaux sauvages: oiseaux, fauves, ours….de nombreuses scénographies témoignent de la présence de lions, de tigres et d’ours dans les recoins de la Jordanie, et on peut toujours espérer apercevoir quelques oryx du coté de Shaumari! Malheureusement, jusqu’à preuve du contraire, les rares zoos de Jordanie n’ont pas vraiment bonne réputation. Et pourtant, il est possible de découvrir de véritables prédateurs sauvages (lions, tigres, ours), à moins d’une heure de route d’Amman, dans de parfaites conditions de vie ! Visite guidée du sanctuaire de Al Ma’wa, pas loin d’Ajloun.

Le refuge d’al Ma’wa, havre de paix pour les fauves

entree zoom

Imaginez la scène : Jour férié, seule avec les 3 loulous… et si on allait se balader en forêt et picniquer? Yallah! Un tour sur Google maps , et je choisis un morceau de forêt entre Jérash et Ajloun avec pour seule indication : « Shelter with mount lighthouse protected ».

En arrivant, une grille nous barre la route…On demande  en arabo-anglais au gardien si l’on peut rentrer… 5 bonnes minutes et quelques coups de fil plus tard, on m’explique qu’on peut rentrer, mais qu’il y a un droit d’entrée…J’aperçois des fauves imprimés sur le ticket. Allons-y donc… on verra bien!

entree_

On doit se garer juste après la grille car un guide va venir nous chercher. Saïf, le soigneur en chef (qui sera notre guide) arrive, il m’explique alors que nous allons voir des lions, des tigres et des ours! Comment ça? Tout ça en Jordanie?  Les enfants n’en croient pas leurs oreilles (forcément, ça rend la balade en forêt un peu plus fun!)

enfant avec saif
l’accueil chaleureux de Saïf

D’où viennent les animaux?

Saïf nous explique que ce sanctuaire accueille des lions, tigres et ours en provenance des zoos de zones de guerres ou de conflits dans la région (notamment Irak, Syrie et Gaza). Les animaux proviennent aussi de zoos « privés » (comprendre, des richissimes propriétaires d’animaux exotiques, avec souvent de la maltraitance et de l’illégalité). Et, pour finir, le refuge accueille aussi les animaux issus de prises faites à la frontières par les douaniers. Il a accueilli les premiers animaux en 2016. Auparavant, certains étaient en centre de réhabilitation au New hope center (sur Amman) ouvert en 2010 par la fondation de la Princesse Alia.

En effet, il s’avère que le trafic d’animaux sauvages, et notamment de fauves, semble assez important dans la région (fauves qui auraient atterri aux Emirats, en Arabie… s’ils n’avaient pas été confisqués aux frontières). Compte tenu de la situation géopolitique, la Jordanie est devenu un point de passage incontournable pour la péninsule arabique (y compris pour les drogues, soit dit en passant).

On a ainsi pu voir plusieurs couples de lions (il y a actuellement 17 lions), un couple de tigre (le seul sur le site) et 2 ours sur les 4 présents.

lion

Avant d’intégrer les enclos à plusieurs, 4 enclos plus petits servent de sas de transition et d’observation/soin. Actuellement 2 ours sont dans ces sas.

Quelles sont leurs conditions de vie?

Actuellement la zone dédiée aux animaux couvre 40 hectares (sur les 135 ha du site) avec 9 enclos arborés de 1,5 à 3 hectares. Les enclos sont aux normes internationales de sécurité (grillage à plusieurs mètres de hauteur et double électrification, abri pour se mettre à l’abri si besoin, bassins pour les tigres et les ours qui aiment s’amuser dans l’eau…). J’ai cru comprendre qu’une extension était prévue. De par la taille et la densité d’arbres, on ne peut pas voir tous les animaux, mais on en voit quand même pas mal de près.

Il s’agit véritablement d’un sanctuaire (et non d’un zoo) et les animaux n’ont clairement pas encore beaucoup l’habitude de voir du monde pour l’instant. Le site est ouvert au public depuis 1 mois seulement, ce qui explique la confidentialité des lieux! Je peux vous dire que mes petits steaks ambulants (8,6 et presque 3 ans pour rappel) intéressaient plus d’un fauve, qui nous suivaient le long de leur enclos sans lâcher des yeux les potentielles proies! J’avoue que j’avais quelques sueurs en voyant le regard fixe des gros chats!!! Ils ont donc des conditions de vie semble-t-il, adaptées pour conserver leur instinct. Ils étaient très attentifs à notre visite, je n’ai pas vu d’animaux apathiques, apeurés ou tournant en rond par exemple (comme parfois dans les zoos).

Les mâles sont souvent stérilisés, et deux vétérinaires s’occupent des animaux. En effet, il ne s’agit pas ici d’un programme de reproduction mais de sauvetage et de réhabilitation des animaux, avec un passif parfois lourd. Quand cela est possible, le centre essaye de leur trouver un nouveau foyer. C’est ainsi que certains lions sont par exemple partis en Afrique du Sud. Mais la majeure partie est pour l’instant sur le site.

lion1tiger

Comment est financé le sanctuaire?

Il est principalement financé par la Princess Alia Foundation, l’organisme autrichien four paws (plus d’infos 4 paws). Le site à aussi bénéficié d’une aide financière française, grâce à l’association 30 millions d’amis.. Enfin, Abu Dhabi Fund for Development (ADFD) complète le quatuor du financement. L’entrée du site est aussi payante, afin de pouvoir compter sur quelques fonds propres.

Quelles sont les perspectives du site ?

Selon son responsable Mustafa, le site est prévu pour accueillir des animaux, mais surtout sensibiliser le public et notamment les écoles. Il participe aussi à la formation des vétérinaires jordaniens et à la surveillance et recherche sur les grands fauves.

Un centre des visiteurs devrait ouvrir au printemps 2019 pour permettre cet accueil et cette sensibilisation. Deux circuits de randonnées sont prévus et 6 ecolodges sont en cours d’aménagement (2 chambres pour 2 personnes à chaque fois) ainsi qu’un restaurant.

ecolodge

Comment organiser votre venue ?

🚕🚙🚍: le sanctuaire est situé à proximité d’Ajloun à environ 1h d’Amman. Exactement à mi-chemin entre le site antique de Jerash et le château d’Ajloun.

🏁🚩: 32°18’06.9″N 35°49’28.9″E ou 32.301917, 35.824706. carte google maps sur ce lien ou en cliquant sur la carte.

⏰: 1h30 de visite , sans compter le pique nique

al ma’wa location

💲💰: 10 JOD par adulte, 2 JOD par enfant de 3 à 16 ans.

 

Il est préférable de réserver sa visite la veille (vous trouverez plus d’infos sur leur site internet) car les soigneurs ont besoin d’organiser leur journée. Les groupes sont limités à 20 personnes. Il faut briefer les enfants sur les conditions de sécurité. Par exemple, ne pas s’approcher des grillages, rester avec les adultes, ne pas courir, crier….

En général, les visites ont lieu à 11 heures..

Comme vous l’avez vu, l’entrée coûte 10 JOD /adulte et 2 JOD/enfant (à partir de 3 ans et jusqu’à 16 ans). Pour rappel, ce n’est pas un centre d’attraction mais bien un sanctuaire qui a besoin de fonds…Amis expats, ne cherchez pas à négocier un quelconque statut de résident ! 😉

La visite dure environ 1h30 avec un des 6 guides (soigneurs). Vous pouvez pic-niquer sur le site (au niveau du parking pour l’instant) au milieu des chênes verts et des arbousiers (en fruits en cette mi-novembre! miam!).

arbousier entierfruits


 

 

Follow us in social medias
Advertisements
Publicités

Un commentaire? Une question? C'est par ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous sur Facebook

 

%d blogueurs aiment cette page :