Votre voyage pour la Jordanie commencera (et se finira) sans doute à l’aéroport d’Amman, couramment appelé QAIA. Alors pour bien préparer votre séjour, on vous dit tout sur QAIA, le “Queen Alia International Airport”. Et vous allez découvrir que QAIA va de  pair avec Royal Jordanian, la compagnie aérienne nationale jordanienne, qui s’appelait auparavant….”Alia airlines” ! 

QAIA ? C'est quoi?

QAIA airport arrivée

C’est tout simplement l’acronomyne pour Queen Alia International Airport, le principal aéroport de Jordanie.

Situé à une petite quarantaine de kilomètre au sud d’Amman-centre, cet aéroport est la porte d’entrée principale des touristes en Jordanie. En 2019 (on va prendre les chiffre d’avant COVID pour être plus objectif), près de 9 millions de voyageurs ont transité par QAIA. Avant la pandémie, il était en forte évolution puisque le nombre de voyageurs avait doublé en 10 ans.

Vous vous demanderez peut être mais qui est cette Queen Alia? La reine Alia a été la 3ème épouse de feu le roi Hussein. Très populaire, il s’est marié 4 fois, tout d’abord avec Dina de 1955 à 57, puis Muna (anglaise de naissance) de 1961 à 1971 – mère de l’actuel roi Abdallah II, suivi de Alia de 1972 à 1977 et, de l’américaine Noor en 1978 qui deviendra veuve à la mort du roi en 1999.

Queen Alia eut un destin tragique puisqu’elle décède en février 1977 dans l’accident de son hélicoptère près d’Amman. C’est d’ailleurs dans le cadre aéronautique qu’elle avait fait la connaissance du roi Hussein : alors “simple” hôtesse de l’air pour Royal Jordan Airlines, elle rencontre le roi en 1971 … Le monde aérien est petit, me direz vous ! Au passage, le roi Hussein lui-même avait un brevet de pilote, et pilotait parfois lui-même son propre avion officiel !

Queen Alia....et Royal Jordanian !

Alors, il existe vraiment plein de compagnies aériennes qui desservent la Jordanie. Mais la compagnie historique en Jordanie s’appelle Royal Jordanian. Elle n’a pas toujours porté ce nom : en fait, elle est créée en 1963 par décret royal d’Hussein sous le nom “d’Alia Airlines” … Encore Alia ! Ce joli prénom est le féminin de “Ali”, il définit la notion de noble, sublime, altière…

Mais en 1963, Hussein ne connaissait même pas encore la future reine Alia. Et non! Il a en fait choisit le prénom de son premier enfant : la princesse Alia née en 1956… Que de coïncidence!!! Le nom actuel de “Royal Jordanian Airlines” date de 1986.

Actuellement la compagnie est propriétaire de 24 appareils (Boeing, Airbus et Embraer) qui desservent une cinquantaine de destination dont Paris ! Ainsi vous arriverez peut être à Amman en ayant utiliser les services de la compagnie nationale jordanienne! Voilà une belle introduction à votre séjour en Jordanie.

La compagnie est, en effet, la seule à assurer tous les jours, en vol direct, les liaisons Amman- Paris CDG-Amman pour des tarifs variants de 400 à 700 euros en classe économique, la moyenne étant autour de 600 euros A/R. C’est une compagnie de qualité, avec des services et une gentillesse toute jordanienne. Pour en savoir plus, voici le lien

Comment se passe l'arrivée à QAIA ?

Après avoir quitté votre avion, vous serez dirigé.e vers les services d’immigration. Comme vous le savez sans doute déjà, la Jordanie a mis en place un pass pour faciliter la vie des touristes : le Jordan pass. Sauf exception (si vous êtes de nationalité arabe, par exemple), on vous recommande grandement de le prendre, il vous fera gagner de l’argent. Pour toutes les modalités pratiques et les explications, vous pouvez lire notre article dédié au Jordan pass.

Et donc vous allez arriver à un premier ensemble de guichet qui justement délivre le visa:

  • soit vous avez le jordan pass et vous allez donc prendre la file dédiée.
  • soit vous ne l’avez pas (par exemple si vous voyagez avec des enfants de moins de 12 ans) et il vous faudra alors prendre la file visa et payer 40 JOD au guichet. 

Vous devrez alors faire la queue aux guichets de l’immigration un peu plus loin qui vérifieront votre passeport/visa et mettront la date d’entrée sur le territoire. 

Plus que quelques minutes, et vous pourrez aller récupérer vos bagages dans la zone “bagage claim” située en contrebas. Un dernier contrôle du passeport au niveau de l’escalator et vous voilà prêt.e à récupérer vos bagages ! 

Cela fait, il vous faudra encore passer la douane qui vous redemandera probablement de passer vos valises aux rayons X. Cela se fait généralement par sondage, ils vous demanderont de placer aléatoirement un ou deux bagages. 

Attention, nous rappelons que les drones ne sont pas autorisés en Jordanie à moins d’avoir une autorisation de la Royal Film Commission. 

Vous voilà libéré.e de toutes les formalités et votre séjour en Jordanie peut enfin commencer avec votre meilleur allié : notre guide sur la Jordanie, désormais aussi disponible en version  numérique ! (ok, on fait un peu de pub 🙂 )

Services et possibilités

hall QAIA airport phone

Comme dans tout aéroport, vous trouverez les services habituels de voiture de location, de taxis, de bus pour rallier la capitale ou votre destination. 

Dans le hall d’arrivée, vous pourrez également acheter une carte SIM local pour votre téléphone. Trois opérateurs sont à votre service : Orange, Umniah et Zain. Tous trois sont de qualité, avec des tarifs globalement équivalents : forfait data 100 Go pour environ 15 JOD, (pas de telephone), ou par exemple un combo data 50 Go-téléphone, pour 25 à 30 JOD. Attention, la data file un peu plus vite qu’en France !

Côté transport, il y a différentes possibilités: 

  • taxi : comptez une vingtaine de JOD pour rallier Amman ou Madaba. Des taxis officiels existent (ils sont de couleur beige, à l’extérieur du hall près d’une guérite à gauche). Les prix pour les principales destinations sont affichés sur un grand panneau. 
  • bus : un bus rallie l’aéroport au centre d’Amman (quartier Abdali) toutes les demi-heures en journée et toutes les heures la nuit. Nous ne sommes pas sûrs que la ligne soit complètement opérationnelle depuis la reprise de l’activité touristique post-COVID. Le billet coûte environ 3 jod.
  • le métro ou le tram n’existent pas (encore) sur Amman…:-) 

Arnaques et magouilles : attention à....

Avec 9 millions de passagers par an, QAIA est de loin le principal hub du pays…Et comme tout lieu de passage, il recèle parfois quelques chausse-trappes.

Le premier peut vous attraper dès la zone d’immigration, et nous avons eu plusieurs retours récents à ce sujet. Ainsi une voyageuse nous racontait, il y a peu, avoir failli repayer le visa 80 JOD alors qu’elle avait déjà le Jordan Pass. En effet, un agent de l’immigration peu scrupuleux a entendu dans le guichet d’à côté qu’elle avait oublié de passer par le guichet visa. Au lieu de la laisser retourner faire apposer son visa dans la file Jordan Pass, il lui a dit de venir et lui a demandé 80 jod (en espèce of course) pour régulariser la situation ! Fort heureusement, la voyageuse a trouvé cela bizarre et ne s’est pas executée… Mais dans le stress de l’arrivée et le tout en anglais, elle aurait pu se faire avoir.

On vous le redit donc, un visa coûte 40 jod, pas 50, ni 80 et peut se payer en JOD ou en carte bancaire.

Autre arnaque possible, toujours au niveau des guichets : cette fois du visa, le paiement du visa qui bizarrement ne fonctionne pas en CB. Donc, le préposé au guichet vous dit d’aller retirer de l’argent . Et bien sûr, il n’y a qu’un bureau de change à la commission exorbitante dans le hall. Ils étaient sans doute de mèche pour se partager la com…

Donc, non, vous n’avez pas besoin de changer de l’argent au bureau de change pour payer votre visa, il y a de toute façon plusieurs guichets. Et si un terminal de paiement CB ne fonctionne pas (cela peut arriver tout de même), il y a d’autres guichets avec d’autres terminaux de paiement.

Dernière petite arnaque possible : le taxi. Vous avez bien pris note du tarif pour arriver à destination. Lorsque vous y êtes, et lorsqu’il faut payer, vous n’avez pas le change exact. Evidement votre chauffeur risque de vous dire que lui non plus n’a pas le change et comme vous avez déjà tout le trajet dans les pattes, vous allez lui laisser les quelques jod de différence…Cette arnaque est bien sûr connue dans le monde entier. 

Morale de l’histoire, ayez le change exact si vous ne voulez pas vous faire délester de quelques jod et soyez dur.e en négociation en n’hésitant pas à prendre quelqu’un d’autre à témoin. L’ assistance à autrui fait tout l’honneur de la culture jordanienne !

Un grand merci à notre amie Victoire de #JolieJordanie pour ses photos de QAIA ! 


familyinjordan

Une famille qui découvre la Jordanie et le Monde. Suivez notre blog sur la Jordanie : nature, voyage, culture et rencontres sont tout ce qu'on aime !

1 Comment

WEIL · 29 avril 2022 at 09:51

Excellent article qui rendra bien des services aux futurs voyageurs Je rajouterai un petit plus pour les vols arrivant de nuit …
Les comptoirs de location de voiture sont ouverts 24/24
Attention la nuit ce n’est pas facile de faire l’état de la voiture …sur le parking
Je n’ai pas pris le risque de rouler de nuit et un petit café au Starbucks toujours ouvert peut vous permettre de préparer vôtre route pour la journée…
J’ai directement enchaîné les châteaux de l’est et on peut commencer tôt par le al mushata très proche de l’aéroport mais pas évident à trouver …
Sinon le change de l’aéroport est très défavorable : à bannir … j’avais des jod achetés en France en 2020 …

Un commentaire? Une question? C'est par ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :