Publicités

UNE FAMILLE EN JORDANIE #FamilyinJordan

Voyage, découverte, conseils...Parce que la beauté du monde est dans l’œil de celui qui regarde...Travel, discovery, advice...

UNE FAMILLE EN JORDANIE             #FamilyinJordan

FICHE RANDO / BALADE: le King Talal Dam et son lac!

TO BE VERY SOON TRANSLATED IN ENGLISH

Comment occuper un week-end déjà bien rempli par les fêtes d’anniversaire des uns et des autres? Comment profiter au maximum de ce mois de mars verdoyant, en attendant que les premières chaleurs – imminentes – tournent toute la végétation au jaune?

Réponse : en trouvant un spot sympa au Nord (= fraîcheur),  pas trop loin d’Amman (= le temps d’aller à l’anniversaire sus-mentionné…)  , histoire de changer d’air dans un cadre plutôt sympa. Le format de la balade correspond à un package idéal : grasse mat (si on considère que se lever à 09h, c’est une grasse mat) – route (45 minutes depuis Amman) – pique nique au bord du Lac – balade – retour Amman (pour 15h en ce qui nous concerne).

Avant de faire le désormais habituel débrief de cette balade, voici quelques chiffres sur le barrage du roi Talal, le « king Talal dam » , ou encore le « سد الملك طلال » (« sad al malik Talaal » en arabe! ). Un peu d’histoire : Talal était le père du Roi Hussein (donc le grand-père de l’actuel Roi Abdallah 2). Il n’a régné que de 1951 à 1952, car il souffrait de maladie.

KING TALAL DAM, KEZAKO?

Plus que beaucoup d’autres pays, la Jordanie est très consciente du fait que l’accès en eau douce est un vrai enjeu stratégique. En même temps, avec moins de 250 mm d’eau par an à Amman (3 fois moins qu’à Paris par exemple), ça se comprend.  Et dans un pays qui ne compte que trois fleuves ou rivières majeures à  cours permanent, dont 2 sont partagées avec les voisins israélien et/ou syrien (Jourdain et Yarmouk)., il ne restait que la rivière « Zarqa » (la « bleue », en arabe) pouvant faire l’objet d’un usage national exclusif.

Dont acte: dès 1971, avec des fonds arabes, émiriens et un appui yougoslave, le King Talal dam commence à être construit, et il est rendu opérationnel dès 1978.  Pourquoi ces deux pays? sans doute parce que la Jordanie était très peu de temps auparavant passée de justesse à coté du gouffre ( guerre du Kippour 1967, septembre noir contre les Palestiniens, 1970), d’où la solidarité arabe. De plus, à l’époque, elle n’avait pas encore le soutien plein et entier des USA (d’ou l’improbable Yougoslavie), et était encore en état de guerre contre Israël.

Le barrage fait 92 mètres de haut, ce qui donne au couloir d’évaluation de trop plein la tête d’un beau tremplin de ski. Vu de la retenue:

En plus de retenir 90 millions de mètres cube (ça représente en volume 1 km sur 1km sur 90 mètres de profondeur), le barrage comprend deux turbines de 2 MW chacune. 2 MW, ce n’est pas énorme, cela correspond en gros à une éolienne, et permet d’alimenter environ 2000 foyers selon les normes occidentales. L’intérêt principal du barrage, ce n’est donc pas l’électricité, mais la gestion de l’eau. Car en tout, la retenue permet l’irrigation de 17 000 hectares,  et donc, de faire vivre plus de 120 000 personnes! lire cette courte étude de 1999 pour ceux que ça intéresse.

Pour celles et ceux qui se découvrent une passions sur le sujet de l’eau au Levant (objet de tensions – sinon de crises – entre Jordanie, Israël , Syrie), lire ce bon article de l‘IFPO , sur le thème de la « chronologie hydropolitique au Proche Orient ».

LA BALADE:

En résumé:

  • Longueur: de 0 (si tout voiture…) à 9km A/R environ si vous laissez la voiture à l’entrée. 
  • Durée:  2h si option voiture et pique nique, à la journée complète si option à pied
  • carte du parcours:

carte acces King talal

  • Difficulté : facile , y compris avec jeunes enfants. Zone du barrage un peu dangereuse, rambardes peu sécurisées. Rives escarpées par endroits;
  • Accès: Par le Nord-Est en passant sous le pont de la rivière Zarqa. Le site est fermé par une barrière…et des gardes. Il faut négocier…ou marcher ! 🙂 

Ce qu’on a aimé:

  • Une balade parfaitement adaptée au printemps : du bleu, du vert, du frais;
  • une vue époustouflante et surprenante comparé au sud du pays;
  • une ambiance familiale agréable, et peu de monde en général.

Ce qu’on n’a pas aimé:

  • le garbage dumping sur les bords du lac, qui gâche un peu le pique nique: il y a vraiment des efforts d’éducation à faire…;
  • les déchets divers (plastique, polystyrène…) portés par le courant et flottant à la surface de l’eau; 
  • L’absence d’aménagement (resto, WC, poubelles, café…) : tant mieux pour la tranquillité, mais il vaut mieux ne pas oublier son pain et son eau…potentiel touristique pas exploité du tout, dommage.

LE DEBRIEF:

 

Une fois la voiture déposée au parking d’entrée, ou la négociation réussie pour rentrer, une jolie route longe la rive Nord du Lac. Elle est déserte, à part quelques passages de pick-ups (techniciens du lac, militaires en garde du site…). Les vues sont franchement enchanteresses (non, vous n’êtes pas en Suisse, mais bien en Jordanie):

L’eau, bleue de loin, est un peu plus marron, de près… Au fait, au passage, ce lac retient une partie des eaux usées (mais traitées) promenant de la région d’Amman. Après 3 kilomètres, vous verrez le barrage apparaître :

dechet (1 sur 1)

En parlant du « garbage dumping »…Ce que vous voyez devant les portes de trop-plein du barrage, ce n’est pas une plage de sable blanc…C’est simplement une couche de déchets divers (polystyrène et plastique principalement) flottant à la surface de l’eau. C’est le principal point noir de la balade, et le problème reste localisé à certains endroits.

Une fois arrivé là, il serait dommage de ne pas descendre aller voir, 90 mètres plus bas, le flux d’évacuation d’eau provenant des turbines. Vous voyez à quoi pourrait ressembler un kärcher géant, assorti d’un bruit d’avion de chasse?

Non? et bien, à quelque chose comme ça :

sortie dam2 (1 sur 1)

C’est surement très bon pour se faire un petit peeling de peau, mais un peu moins pour la santé des enfants. C’est ici qu’il faut faire un peu attention, mais si le bruyant et puissant jet de sortie ne leur donnera pas vraiment envie de trop  s’approcher 🙂

En marchant  un peu, la plupart des rives peuvent être atteintes à pied. Mais si vous avez des jeunes enfants, mieux vaut rejoindre la zone proche de l’entrée pour trouver votre coin de pique-nique, car c’est là que le bord est le plus plat..donc le plus sécu pour les enfants !

ricochets (1 sur 1)

Et enfin…prenez le temps de vous balader en voiture autour du lac en voiture, voire à pied à la journée. Le coin est truffé de jolis points de vue, de faune et flore sympas…

 

Du potentiel de balade ! Une des meilleurs options serait sans doute de faire du balade en VTT car les collines surplombant le lac sont sillonnées de chemins et pistes…Grosse dénivelée à prévoir, mais rando VTT à venir, probablement dans les prochains mois 🙂 Vous voulez en être?

Ejoy, share…and ask questions !

Follow us in social medias
Advertisements
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :