La liberté en Jordanie, et par extension, dans les pays arabes? Le choix du thème pour le « mot du mois » de Juin 2020, m’est venu il y a quelques semaines, en plein confinement de COVID. Confinement, pour ne pas dire enfermement… Versus, la liberté!

La liberté , ça parle à tout le monde, pour sûr! Et puis, ça inspire, surtout quand on est obligé de rester à la maison sans être libre de ses déplacements, justement…. Dans quelle mesure est on libre, en Jordanie? Culte, conscience, presse, droits des femmes…Voila de quoi creuser un sujet, dans le pays que l’on appelle parfois « la Suisse du Proche-Orient », mais qui contient aussi tellement de traditions inamovibles. 

Et le thème « la liberté » est donc celui retenu pour le mois de juin dans notre nouvelle communauté  #Histoires Expatriées, initiée par Lucie, qui tient le blog L’Occhio di Lucie .  

Faisons donc un petit tour d’horizon de la Liberté et des libertés dans notre coin de Proche-Orient. Décentrage culturel au programme !

Au fait, c'est quoi, la liberté?

La liberté est une notion sociétale complexe. On voudrait bien qu’elle soit absolue..mais bien sûr , dans les faits elle est relative, et dépendante du milieu. Donc partons de la base, en s’intéressant tout bêtement à la définition de la liberté (cet article est vraiment -trop- philosophique ! ). Surprise : il existe plusieurs définitions de la liberté, selon le contexte. En gros, disons que la liberté, c’est le fait de n’être pas asservi à quelqu’un , de n’être pas captif, ou encore d’agir et de choisir sans contrainte. 

Bigre. En fait, le sujet est complexe (imagine-t-on vraiment qu’il existe un pays ou on peut vraiment choisir « sans contrainte » , voulue ou non? ).Et si l’on associe le mot « liberté » avec « pays arabes », là, on se retrouve à priori, potentiellement avec un bon mal de crâne.  

Allons donc au fond des choses à la lecture de sources solides, voire indiscutables, comme le dernier rapport d’Amnesty International (2017-2018), et de Reporters sans frontières, sur le thème « libertés en Jordanie ». Ajoutons-y notre propre ressenti d’expats, en y associant celui d’amis vivant en Jordanie, et nous voilà parés à décliner « la liberté » en Jordanie. 

Libertés individuelles : nous sommes ...au Moyen-Orient !

La liberté homme-femmes? En 2020, il n’y a que 20 femmes sur 130 sièges au Parlement, ce qui place la Jordanie au 136ème rang mondial, juste entre le Tchad et l’Egypte. C’est à dire un ratio de 15% . Pas terrible? Certes.. Mais au passage, cela situe la Jordanie  avant 52 pays, dont le Liechtenstein, le Brésil, le Japon (9%), le Liban (5% ! une honte…), et…le Yemen (une courageuse femme sur  301, soit 0,33%) ! 

D’autre part, les femmes  n’ont obtenu le droit de vote en 1974 , et l’avortement est interdit en Jordanie, sauf pour « raisons de santé ». Au passage, cela situe le pays au même niveau que la quasi-totalité des pays arabes, ainsi qu’Israël. Seule la Tunisie fait exception ! 

Les mariages arrangés sont courants en Jordanie, ainsi que le principe de dot (même le site du ministère jordanien du Tourisme l’évoque sans détour ! ) . Et en même temps, la loi interdit explicitement l’adultères et les relations extraconjugales. Quant à l’homosexualité, elle n’est pas explicitement interdite, mais les mariages LGBTQ2 ne sont pas reconnus, et la communauté est donc théoriquement sous le coup d’une loi sur l’adultère et « l’indécence publique ». 

Alors certes, le Moyen Orient n’est pas réputé être un parangon de libertés individuelles…Mais avant de se répandre en imprécations sur cet arrièrisme, anque de libertés, amusons nous à faire un peu de benchmarking sur quelques lois liberticides en France et en Occident, en mettant un peu de perspective historique dans tout cela. 

  • liberté de mariage : savez-vous qu’en France, (articles 173 et 174 du Code Pénal), votre famille proche peut vous empêcher de vos marier? La liste comprend les parents, les grand parents, les aïeux, et ceux pour n’importe quel motif…et mêmes les oncles, tantes et cousin(es), si le futur époux est dément. 
  • L’avortement? En Andorre, Malte, Chili, Mexique ou Bresil par exemple, il est totalement interdit d’avorter. Et en Irlande, Finlande,Pologne , seules des graves raisons (préserver la santé) permettent de le pratiquer, ce qui classe ces pays dans la même catégorie que la Jordanie ! Une étude récente de Statista est très intéressante à cet égard. 
  • Il y a à peine plus de 35 ans, l’homosexualité était encore illégale en France…alors que sous Saddam Hussein, elle était autorisée en Irak, et ce  jusqu’en 2001 ! 

Le culte : une liberté garantie et construite par l'Histoire

L'Eglise Saint Georges de Madaba, et, à l'intérieur, son incroyable mosaïque de la Palestine

La religion en Jordanie, c’est toute une affaire , et chacune de religions possède un poids historique important, puisque la région est le creuset des 3 grandes religions dites « du Livre » ! La liberté de culte y est donc tout à fait possible, et garantie par l’Etat. 

90% de musulmans sunnites, 5 % de chrétiens, des Druzes, des Samaritains…. Et dans chaque ensemble, la variété y est grande. Je me souviens ainsi par exemple avoir discuté un jour à Amman avec un chauffeur de taxi, membre du rite  de l’Eglise apostolique Arménienne : en Jordanie, ses coreligionnaires ne sont que 3000 ! Il m’a confié ne jamais avoir ressenti d’animosité à son égard ou envers sa communauté. Pour l’anecdote, on trouve par exemple aussi certaines tribus bédouines chrétiennes en Jordanie,  ce qui est unique dans tout le Moyen Orient ! 

En Jordanie, l’Islam est clairement définie comme Religion d’Etat, ce qui n’est pas anormal, si l’on considère que son chef, le Roi, doit être un Hachémite pour pouvoir régner (c’est à dire un descendant direct du grand-père de Mahomet). Toutefois, la Constitution de 1952 garantit clairement le libre exercice de toutes les formes de rite ou de culte, sans entrave.

Et c’est ainsi que les principales fêtes chrétiennes sont célébrées, au même titre que celles de l’Islam.  On y fête ainsi le Noël catholique, et les Pâques orthodoxes, et ces jours sont fériés sur le calendrier officiel. Quand on tend l’oreille, on peut entendre sonner les Cloches des églises d’Amman, tous les samedis ou dimanches, à la fin du Culte !

En définitive, pour l’avoir constaté au jour le jour, on a toujours constaté une grande bienveillance mutuelle entre les différentes religions. Le cas d’Israël est un peu différent, certes, mais il est impossible en Jordanie de ne pas adopter une grille de lecture prenant en compte l’histoire troublée des Palestiniens. Judaïsme, sionisme et géopolitique sont souvent au cœur du débat, et il convient en général d’éviter prudemment d’aborder ces sujets complexes et à fleur de peau,. 

Cet article de Delphine Froment dans les Clés du Moyen-Orient permet d’en savoir plus sur la liberté de culte en Jordanie 🙂 . 

Petites et grandes libertés du quotidien !

Parmi les nombreuses libertés dont on jouit en Jordanie, on a été obligés d’en faire une sélection. Alors OK, outre les libertés individuelles évoquées plus haut, la liberté de la presse n’est pas tout à fait aux standards idéaux. Selon le dernier classement de RSF, la Jordanie se situe ainsi 128ème pays au classement mondial de la liberté de la Presse, coincée entre le Sri Lanka et le Qatar. Ce classement est en gros stable depuis 2013.

Pour autant, peu de sujets sont tabous, et les jordaniens sont en général très lucides et francs sur la politique intérieure et extérieure du Royaume. D’ailleurs, bien avant les Gilets Jaunes, des manifestations étaient déjà organisées chaque jeudi à Amman , dans le plus grand calme, afin de protester contre les mesures d’austérité et une certaine corruption rampante, ou, parfois, pour protester contre la situation infligée aux Palestiniens (le déménagement de l’ambassade américaine à Jérusalem a ainsi fait beaucoup de bruit). A notre connaissance, sauf débordement ponctuel hyper localisés, ces manifestations n’ont jamais été dispersés, violemment ou non, par les autorités. 

Parmi les libertés du quotidien , qui nous sont très chères, on peut citer ….la liberté de circuler et d’aller et venir ou bon nous semble !  Nous avons adoré bouger le week end, en bivouaquant dans les endroits les plus improbables. Parfois, en zone protégée (ce qui est permis en Jordanie), souvent, loin de tout…Nous avons aimé cette liberté, et nous n’avons jamais été empêché de quelque façon que ce soit, bien au contraire ! On a souvent trouvé une bonne âme bédouine, sur place, prête (par honneur…) à tout donner pour accueillir « comme il se doit » !

Cette liberté là est précieuse, et, pour le coup, on n’est pas certains de la voir ailleurs ainsi « enrichie » par une vraie tradition d’accueil, telle qu’on l’ a connue en Jordanie 🙂 . 

Une autre liberté réelle, assez improbable? Celle laissée aux enfants, en tout temps, en tout lieu . Pour faire court, en Jordanie, vous avec une liberté totale de laisser vos enfants faire du bruit, et s’amuser jusqu’à plus soif. Bien sûr, en France, les nuisances sonores des enfants ne sont pas inscrites dans le Code Pénal (enfin, on espère…) :- ). Mais essayez de laissez vos 3 petits bouts courir en hurlant (ou hurler en courant..)  dans une galerie commerciale, et vous verrez vite des regards lourds de reproche , mêlés de perplexité (« regardez-les ! incapables de tenir leurs mioches ! 🙂 ). En Jordanie, rien de tout cela. Pourquoi ? Parce que la famille prime sur tout, et que le bien-être des enfants est  considéré comme très important dans les pays arabes. Un jour, dans un mall du centre-ville d’Amman, en nous voyant lutter pour maintenir le calme parmi notre marmaille au beau milieu de l’espace reservé aux jeux d’arcade et aux échoppes de restauration rapide (on vous passe les marques…vous les connaissez), un jordanien bonhomme et compatissant nous a tendu en souriant….des tickets pour les faire jouer au stand de trampoline , qu’il venait juste d’acheter pour nous ! 

Que dire de plus sur cette primauté de la famille? 🙂 Une simple anecdote : en Jordanie, si votre mère, votre père, ou n’importe quel autre proche, est gravement malade,  vous pourrez très certainement aller auprès d’elle ou de lui, sans un reproche de votre employeur…On ne songera guère à vous décompter des jours d’absence, et on vous encouragera encore moins à démissionner pour prendre soin de votre famille…N’est-ce pas une forme (précieuse) de liberté? 

Autre et dernière liberté surprenante : celle de pouvoir fumer partout, y compris dans les restos. Savoir si cela relève de la liberté ou de l’asservissement est un autre débat, mais en tout cas, cela ne manque pas de surprendre lorsque l’on pose les pieds au Moyen Orient. Le COVID a changé la donne, puisque avant que les espaces communs ne soient complètement fermés, il fut dans un premier temps « juste » interdit aux clients de fumer à l’intérieur des bars et restaurants. Espérons (sans y croire) que ça dure ! 🙂 

 

liberté d'aller et venir....liberté de découvrir !

Expat : une liberté?

Ces quelques lignes en forme de conclusion. Si la liberté , c’est de pouvoir agir et choisir sans contrainte, alors nous considérons que nous avons rarement été aussi libres qu’en Jordanie. La limitation de certains libertés individuelles, si scandaleuses dans nos contrées, prend au Moyen Orient un autre sens, dès lors que l’on se penche sur l’Histoire et l’anthropologie en général. Même en 2020, même avec la 5G ou la fibre, tout ne saurait changer en quelques années. Cela n’en fait pas une consolation pour celles et ceux soumis(e)s au jour le jour à certaines restrictions, mais cela permet au moins de relativiser et de prendre conscience de certaines libertés oubliées en France. 

Liberté d’aller camper tous les week ends…

Liberté d’aller et venir sans contrainte (ok, ok, c’était avant le COVID 🙂 )

Liberté d’être ce que vous êtes…

Liberté de choisir une vie d’expatOn vous laisse répondre « oui » ou « non » à cette question en commentaire ! 🙂 

Notre désormais traditionnel « mot du mois » comprend de nombreux autres sujets , le plus souvent culturels ou historiques 🙂 . Alors, si vous avez 5 minutes de plus, servez-vous une tasse de thé, et…allez faire un tour dans la section « le Mot du Mois ! « 

Ce mois-çi, les autres participants du thème « Liberté » sont (allez y faire un tour, chaque liberté est unique 🙂 ) :

  • Morgane , expat belge en Espagne;
  • Agathe, expatriée au Maroc;
  • Ophélie en Angleterre (et bientôt en Ecosse)
  • Jen, sur le thème, la liberté en Irlande;
  • Isabelle, expat au Canada;
  • Coralie , depuis l’Andalousie mais qui connaît bien aussi le Royaume Uni;
  • Ferdy au Canada (aussi!) , 
  • Le blog 3kleine grenouilles depuis l’Allemagne
  • Tic & Tac de Hilo Rico, aujourd’hui en Andalousie;
  • et  d’autres à venir ! 

familyinjordan

Une famille qui découvre la Jordanie et le Monde. Suivez notre blog sur la Jordanie : nature, voyage, culture et rencontres sont tout ce qu'on aime !

14 commentaires

Morgane · 15 juin 2020 à 9 09 49 06496

Ton article m’a appris plein de choses sur la Jordanie et le Moyen-Orient en général. On pense souvent que ces pays sont assez strictes sur les libertés et qu’il y en a peu… Finalement, certaines des libertés du Moyen-Orient sont bien plus logiques et font preuves d’une plus grande ouverture d’esprit qu’en Europe 🙂

    familyinjordan · 15 juin 2020 à 10 10 08 06086

    Merci Morgane:-). En effet, la liberté n’est pas forcement là où on pense la trouver, et l’asservissement non plus ..meme si, objectivement, il y a encore un petit travail a faire sur les libertés individuelles et sur l’égalité des genres…Mais on rentre là dans des codes sociaux complexes, ancrés et générationnels !

Jen On The Road · 15 juin 2020 à 15 03 54 06546

Magnifique article ! J’ai appris plein de chose sur la Jordanie que je ne connaissais pas… On y voit un autre sens du mot liberté. Je pense que ça ouvre le point sur beaucoup de chose ! Merci 🙂

    familyinjordan · 15 juin 2020 à 20 08 30 06306

    Merci Jen 🙂 J’encourage tout le monde à aller lire ton article sur le sentiment de liberté en Irlande…Ça donne envie d’aller voir !

      Jen On The Road · 16 juin 2020 à 9 09 31 06316

      Merci beaucoup c’est très gentil ! La Jordanie est sur ma liste depuis des années mais tu m’as réellement rendue curieuse de ce pays. J’ai hâte de le découvrir ! Et si vous venez en Irlande, je serais ravie d’aller boire un verre.

Agathevisor · 17 juin 2020 à 17 05 54 06546

Les enfants et la famille sont des valeurs très importantes ici aussi au Maroc, comme l’hospitalité et l’accueil. Je me souviens en Jordanie de l’aide spontanée lorsque nous cherchions notre chemin…

    familyinjordan · 22 juin 2020 à 22 10 22 06226

    Oui, ce sont des valeurs qui malheureusement, avec la gestion sans stress du temps, sont malheureusement en perte de vitesse dans nos sociétés boostées à la productivité…Et l’aide dont tu parles, est désintéressée dans 99% des cas 🙂

3kleinegrenouilles · 19 juin 2020 à 12 12 01 06016

Merci pour cet article très intéressant et permettant de relativiser certaines représentations que l’on peut avoir à propos des pays du Proche-Orient.

    familyinjordan · 22 juin 2020 à 22 10 25 06256

    Merçi à toi, c’était un peu le but caché de l’article 🙂 Cela étant, il y a vraiment beaucoup, beaucoup de choses à faire sur les droits des femmes, car le poids des traditions freine la rapidité des réformes, et la reine Rania s’implique vraiment sur le sujet des droits des femmes, entre autres…et donc, ça avance quand même!

Coralie Neuville · 16 juin 2020 à 18 06 41 06416

Merci pour ce thème. Chacun a abordé la liberté selon son ressenti et sa propre expérience. C’est enrichissant.
Et votre article Nicolas et Agnès nous apprend encore une fois plein de choses sur sa Jordanie. Les personnes ont à tort des préjugés sur ce pays et en général sur les pays arabes. En quelques lignes, vous avez expliqué plein de choses et éclairci la notion de liberté. Merci.

familyinjordan · 17 juin 2020 à 7 07 10 06106

Merci Coralie !On voulait mettre en avant le fait que si la Liberté est une, il y a pour autant pleins de libertés (avec un petit l…) possibles 🙂

Réflexion du jour : La liberté en Irlande - Jen On the Road · 15 juin 2020 à 14 02 20 06206

[…] ci-dessous les autres articles du mois :– La liberté en Jordanie par Family In Jordan (marraine du mois)– La liberté au Maroc par Agathevisor & Cie– La liberté en […]

Suis-je Libre au Canada ? | Ferdy pain d'épice · 18 juin 2020 à 7 07 59 06596

[…] Agnès en Jordanie […]

La liberté en Allemagne (RV Histoires expatriées) - 3 kleine grenouilles · 18 juin 2020 à 13 01 58 06586

[…] Nicolas & Agnès en Jordanie […]

Un commentaire? Une question? C'est par ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :