Advertisements

DISCOVER JORDAN #Family in Jordan

Blog Voyage & Nature en Jordanie...Blog on Jordan...Parce que la beauté du monde est dans l’œil de celui qui regarde!

DISCOVER JORDAN             #Family in Jordan

Risques et dangers en Jordanie : mythes et réalités!

 » Le Royaume hachémite de Jordanie, pôle de stabilité dans une région traversée par les crises, n’est cependant pas à l’abri de troubles…« . Cette phrase, tirée du site internet de France Diplomatie, mérite plus d »explications.La Jordanie est-elle dangereuse, oui, ou non? Est-il encore risqué de s’y rendre? Est-ce que cela l’a déjà été, d’ailleurs? Selon nous, la réponse est plutôt « non, ce n’est pas dangereux, venez! ». Enquête sur les risques et dangers de la Jordanie.

.

Peur des terroristes et de la guerre en Syrie?

crédits AFP – décembre 2016.

Un des principaux mythes sur la Jordanie, c’est que le pays est instable et gangréné de cellules de Daech. Ou encore, que le Royaume va s’effondre à cause de la guerre en Syrie. Et puis, imaginez donc…Le pays est entouré de remuants voisins : la Syrie de Bachar au Nord, l’Irak tout juste débarrassé de Daesh a l’est, le Golan tant disputé au Nord Ouest. Et à l’ouest : Israël et Cisjordanie, dont les relations actuelles sont celles que l’on connait tous.

Question risques et dangers, on est servi! Est-ce si effrayant? La vigilance doit être de mise, bien sûr. Nos sites insitutionnels appellent d’ailleurs à la prudence. En complément, voici quelques chiffres pour mieux contextualiser la menace. Depuis 2014, la France a connu plus de 20 attaques terroristes et presque 300 morts, dont la variété des modes d’actions (du couteau au camion…) laisse songeur. La Jordanie, pendant la même période, ce sont seulement 3 vraies « attaques », pour une petite trentaine de morts (principalement les terroristes et les forces d’intervention). Les seuls attentats ayant impliqué des sites publics ou touristiques sont:

  • le château de Kerak en décembre 2016 (7 gendarmes tué pendant l’assaut, 2 civils jordaniens et une touriste canadienne tués),
  • plus récemment, la petite ville de Fuheis le 10 août 2018 lors d’un festival (un policier tué lors d’une explosion).

En 5 ans, le ratio entre le nombre de morts ou d’attaques entre la Jordanie et la France est de 1 pour…10 !! Autrement dit, 10 fois moins de dégâts provoqués par le terrorisme en Jordanie qu’en France. L’endroit le plus dangereux est-il celui auquel tout le monde pense spontanément?  😉

La guerre en Syrie? Franchement, vu d’ici en Jordanie, tout cela n’inquiète pas grand monde, au moins pour la partie sud. Quelques exemples : après avoir connu des hauts (sans doute plus de 750 000 réfugiés syriens en Jordanie), la crise des réfugiés est en passe de se résoudre. Les relations entre la Jordanie et la Syrie se normalisent, avec la réouverture en octobre 2018 du poste frontière de Jaber-Nassib. Depuis, si ce chiffre est très certainement exagéré, certains medias comme France 24 indiquent que plus de 30 000 syriens étaient rentrés chez eux dès décembre 2018 !

Pourtant , la Jordanie continue de souffrir d’un déficit d’image. Par exemple, au pire de l’ère Daesh, plus de 10 hôtels à Petra avaient mis la clé sous la porte, avec 50% de tourismes en moins par rapport à 2011. Heureusement , le pire semble être passé, et Petra affichait 33% de touristes en plus en 2018 qu’en 2017. Alors, venez vite avant qu’il n’y ait trop de monde ! 🙂

.

Conduire en Jordanie, une si terrible épreuve?

En général, les arabes ne sont connus ni pour leur courtoisie au volant, ni pour leur respect des règles (de circulation, ou autres). Et la Jordanie ne fait pas exception à la règle. Le réseau routier comprend une quantité impressionnante de dos d’âne non indiqués, de voitures qui déboîtent sans prévenir, de nids de poule…Question conduite, beaucoup de voyageurs pensent avoir vu le pire lors d’un de leur voyage. Pour notre part, on conserve encore quelques souvenirs émus (et un peu inquiets) de nos transports routiers au Laos, à Djibouti, au Pérou, en Egypte…

Alors, la Jordanie fait-elle partie de ce « pire »? Est il raisonnable de conduire soi-même, malgré les risques et dangers sur la route ? La réponse est : « oui, mais en étant vraiment vigilant sur certains points clés (pas les mêmes qu’en France ! ).

D’abord, quelques chiffres: en 2016, le nombre officiel de morts sur la route était de 750…Mais l’OMS estimait alors que la réalité se situait plutôt autour de 2300 , ce qui correspond à 230 tués par million d’habitants environ.

En France, sur la même période, le bilan était de 3477 morts, soit 53 tués par million d’habitant (site de la sécurité routière). Statistiquement parlant, il y a donc quatre fois plus de chances d’avoir un accident grave en Jordanie qu’en France…

Malgré ces statistiques, la solution la plus pratique pour visiter le pays est la location d’une voiture. Le réseau routier en assez bon état pour pouvoir louer tout type de voiture.

4 types de dangers : les chauffards (souvent des bidochons, ou des jeunes excités en gros 4X4…), le téléphone au volant (cause de 70% des accidents ici), les accidents impliquant des piétons (1/3 des morts), et les dangers non visibles (dos d’ânes, trous..).

Conclusion :conduisez, mais en prenant le temps et, idéalement de jour. Les petites routes sont accessibles, moins dangereuses et magnifiques (route des rois, dead sea road…) ! 🙂

2 vidéos résument les pratiques locales…La deuxième est rigolote, la première un peu moins (blessures seulement – il a eu de la chance).

Man injured in car accident in Amman’s tunnel (Jordan Times, March 2018)
un cheval sans ceinture de sécurité dans un pick up..at 110 km/h ?! 😜

Pourquoi est ce plus dangereux qu’en Europe? Parce que les lois ne sont pas appliqués. Le téléphone est normalement interdit au volant, et taxé de 15 JOD. A votre arrivée, vous serez juste bouche bée par le nombre de conducteurs qui téléphonent en conduisant..y compris devant les patrouilles de police ! 🙂

.

Vols, agressions…de vrais problèmes?

La Jordanie compte 9 millions d’habitants, et le grand Amman seul compte presque 4 millions d’habitants…Comme dans tout pays, comme dans toute mégapole, il y a des gentils, des méchants et même quelques très méchants. Depuis les printemps arabes, la guerre en Syrie et son afflux de réfugiés, la crise économique rampante incite certains à contourner la loi pour trouver des subsides . « Les gens » (mais pas les chiffres officiels) disent que les statistiques de vols à la l’arrachée ou à la roulotte sont en hausse. En 2018, on a même commencé à voir apparaître quelques vols de banque à main armée. Mais ceux-ci sont tellement incongrus ici, qu’ils ont sidéré le pays pendant plusieurs jours! 🙂

Cela étant, en 2 ans de présence, nous ne nous sommes jamais sentis en danger quelque part en ville. Nous avons pris de bien mauvaises habitudes, que nous paierons peut-être un jour : laisser des affaires dans la voiture, ne pas surveiller son sac quand on est dans un endroit public, ne pas fermer à clé….Confiants dans l’honnêteté d’un peuple arabe et bédouin qui ne badine pas vraiment quand il est question d’accueil, d’honneur et de bien-être pour ses hôtes. Certaines choses restent sacrées, et si malfaisant il y a, il sera soumis à la vindicte populaire s’il est pris!

Sans doute, ne faites pas comme nous…Et lisez plutôt ce récit d’une amie proche qui, récemment, s’est fait voler son sac à main une nuit d’été à Amman. Soyez vigilant(e)s, comme dans tout voyage. Mais sans parano, et sans que ça se ne se voit trop, car vous mettrez les pieds dans un océan de sourire et de gentillesse. La encore, vos hôtes sont vos meilleurs protecteurs pour éloigner les risques et dangers !

.

Et les femmes, alors?

Le sexisme? le comportement envers les femmes? Nous recevons beaucoup de questions par message privé sur le comportement à avoir vis à vis des hommes, ou sur la manière de s’habiller. Sur ces questions, il ne faut pas tenter d’obtenir une réponse qui est celle que l’on espère. La réalité est simple :

On est ici au cœur d’une civilisation arabe, à très grande majorité sunnite, traditionaliste et patrilinéaire, dans laquelle le rôle de la femme a été figé de très longue date. Même si les choses évoluent, ce constat est surtout vrai dans la Jordanie profonde, là ou se trouvent précisément la plupart des gros sites touristiques.

Faites l’essai! Amusez-vous à compter le nombre de femmes bédouines que vous verrez dans les villages du Wadi Rum (Rum et Diseh) lors de votre passage la bas. Ou encore, le nombre de femmes non voilées (hors touristes, bien sûr), que vous verrez à Petra. Si les deux chiffres cumulés dépassent 10, on vous offre un keffiyeh ! 🙂

Donc, pour résumer, question sécurité au féminin, pour écarter les risques et dangers… Oui, on évite de se balader seule en pleine nuit au fin fond d’une ville. Non, sauf en connaissance de cause , on n’engage pas la conversation trop longtemps avec un ou plusieurs jordaniens (symbole ici de légèreté des mœurs). Et question vêtement, « modestie » et « discrétion »sont deux mots-clés qui marchent assez bien pour résumer ce qu’on peut porter sans souci. :-). pour beaucoup içi, le respect que vous portera sera inversement proportionnel à la quantité de peau laissée visible ! :-). Bien sûr , tous ces conseils ne s’appliquent pas dès lors que vous êtes dans un hôtel « pour occidentaux ».

.

Risques naturels : là, ça ne plaisante pas!

le risque en voyage, ce n’est pas forcément une agression, ou un attentat. Ce peut être aussi un coup de chaleur, une piqûre de scorpion, une flash flood….Et si les paysages de Jordanie sont aussi magnifiques, variés et impressionnants, c’est précisément parce qu’ils ont été forgés…par une Nature entière, et parfois impétueuse.

La météo peut être capricieuse , et dangereuse. Question climat, ce n’est pas très compliqué. Il y a trois sortes de risques en Jordanie : le froid, le chaud, et la pluie.

Le froid? Peu de chance de mourir de froid ici, c’est vrai. Mais un voyage mal préparé peut rendre les choses désagréables, et même dangereuses pour vos enfants. Par exemple, il peut neiger et geler à Petra et dans le wadi Rum, en hiver.

Le chaud? Là, ça devient nettement plus critique, avec des températures pouvant dépasser les 50° dans le Wadi Araba en été. Idem pour les pluies, avec un bilan dramatique pour 2018 d’au moins 32 personnes tuées en Jordanie à cause des fameuses flash floods. Sur ces deux risques, nous vous invitons à parcourir notre article intitulé « randonner à pied ou en voiture en Jordanie : savoir gérer sa sécurité en 7 questions-clés ».

Et pour ceux qui ne sont vraiment pas convaincus des risques naturels, voici en guise de conclusion ce que donne une flash flood en Jordanie, et précisément à Petra. Ceux qui connaissent déjà le site apprécieront :

______________________________________________________________________________

Advertisements
Publicités

Un commentaire? Une question? C'est par ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous aussi sur Facebook!

 

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :