Dernière mise à jour du site MEAE: 3 juin 2022.

Quelle est la situation sécuritaire en 2022 pour un un voyage en Jordanie? que disent les conseils aux voyageurs du Ministère des Affaires Etrangères ? 

Pour de nombreux voyageurs, la sécurité lors d’un voyage en Jordanie est un point d’attention. Sur ce blog, nous recevons beaucoup de questions et de visites à ce sujet. Au moyen des échanges avec les lecteurs, il nous semble que ce pays oriental au parfum mystérieux inquiète parfois autant qu’il attire. Nous ne dirons jamais assez que la Jordanie souffre d’un biais de perception assez injuste. 

Oui, dans l’ensemble, la Jordanie est sûre sur le plan sécuritaire. A condition, bien sûr, de respecter certains principes, sur lesquels nous sommes déjà revenus longuement en janvier 2019, dans un post dédié. Parmi ces principes, les fameux “Conseils aux Voyageurs” du Quai d’Orsay sont bien sûr incontournables. 

Depuis la fin du califat de Daesh, la tendance au ministère français des affaires étrangères et européennes va donc vers un léger allègement de certaines restrictions, même si la vigilance doit rester de mise : le dernier attentat en Jordanie remonte à novembre 2019, à Jérash.

Comment décrypter ces conseils avant de venir? Audace ou fébrilité, où placer le curseur? Entre conseils aux voyageurs, benchmarking d’autres pays, et ressenti de l’intérieur, faisons un tour d’horizon de la sécurité en Jordanie. 

Attentats et terrorisme : ce qui se passe içi et là

La Jordanie, sûre? un pays de Cocagne, un havre de paix? ah bon? 

Certains diront que le Sri Lanka était considéré comme parfaitement sûr avant le 21 avril 2019, et ses 253 morts en grande partie chrétiens…D’autres appréciaient la quiétude de Paris et de Nice avant le 13 novembre 2015 (attentats du Bataclan) puis le 14 juillet 2016 (camion fou de la promenade des Anglais). 

Si dramatiques qu’ils aient été, ces attentats ignobles ont-ils durablement dissuadé les touristes de continuer à voyager en France? Non…la preuve : la France était, et demeure toujours, la première destination touristique mondiale ! 

Partant de là, le ressenti à priori sur la situation en Jordanie doit-il donc empêcher de voyager dans le Royaume ? Sans doute que non… la preuve par A+B : 

Jouons donc à un petit jeu de rôle, en imaginant que nous sommes ressortissants canadiens. Comme la France, le Canada possède un site de conseils aux voyageurs . Comment est donc vue la sécurité en France, et en Jordanie? 

Et bien, comme ça! (restez assis (e) ).

Ces informations sont à jour du 14 juillet 2022 sur le site officiel canadien des affaires étrangères : 

conseils voyageurs jordanie
Vu du Canada, le niveau de risque en Jordanie...
conseils voyageurs France
...Et en France! Dans les deux cas, "faites preuve d'une grande prudence"

Conclusion

Vu d’Ottawa, le niveau de sécurité en France est le même qu’en Jordanie :  “so much for our national french pride…” 

Attention toutefois : dans le cas de la Jordanie, il est demandé d’éviter “tout voyage ” dans les zones frontalières avec la Syrie et l’Irak (5 kms – sauf le site de Umm Qays, qu’on recommande d’ailleurs ! ) , ainsi que tout voyage”non essentiel” dans les camps de réfugiés (cela permet au moins aux ONG d’y travailler). Dernier point d’attention: la ville de Ruwaished, au Nord Est du Pays, de toute façon éloignée des sites touristiques (activité militaire = pas vraiment utile d’aller y faire du tourisme…). 

Et d’ailleurs, que dit l’historique récent du terrorisme en Jordanie? 

Le dernier attentat d’ampleur en Jordanie remonte au 9 novembre 2005, avec 62 personnes tuées, dans 3 hôtels différents. Il s’agissait déjà à l’époque de terrorisme jihadiste, alors revendiqué par Al-Qaïda en Irak. La fréquence des attaques de plus faible ampleur est bien moins importante, et en tout cas beaucoup plus faible que dans nos pays occidentaux (France, Royaume Uni en particulier).

A ce jour (1er aout 2022), La toute dernière attaque s’est produite à Jerash en novembre 2019, avec 8 personnes blessés dans une attaque au couteau, dont les circonstances ne furent pas élucidées (attaque non revendiquée). 

Avant celle-ci, les dernières actes terroristes remontaient à 2016 ( Irbid en mars, Kerak en décembre), puis en août 2018 (un policier tué à Fuheis, en banlieue d’Amman). 

Restons lucides. Oui, il nous parait possible qu’un attentat d’ampleur puisse avoir lieu un jour en Jordanie, même si les services de sécurité et de renseignement semblent efficaces. C’est arrivé par le passé (il y a 14 ans, quand même), et cela arrive dans d’autres endroits….Notre conclusion est que ce type de risque existe, comme ailleurs: c’est d’ailleurs pour cela que les autorités ont pris de mesure de dissuasion (policiers bien visibles), de prévention (portiques…) et renforcé leurs capacités d’intervention. 

Nous laisserons donc le dernier mot au Quai d’Orsay: 

"Le Royaume hachémite de Jordanie, pôle de stabilité dans une région traversée par les crises, n’est cependant pas à l’abri de troubles, en particulier du risque terroriste. La Jordanie connaît une menace permanente d’attentats. Le 6 novembre 2019, un individu a agressé au couteau plusieurs personnes, dont des touristes, sur le site archéologique de Jérash, situé dans le nord du pays. Cette menace est prise en compte par les autorités jordaniennes qui continuent de se mobiliser pour prévenir le risque terroriste ou infiltrations aux frontières. La plupart des lieux publics et les lieux touristiques font l’objet d’une surveillance renforcée, parfois de filtrages de sécurité, auxquels il faut se conformer.".
France Diplomatie, conseils aux voyageurs pour la Jordanie

La sécurité des voyageurs en Jordanie

La sécurité est une affaire sérieuse, et nous ne souhaitons pas donner un avis  à la légère. Toutefois, nous pensons qu’un enlèvement, ou qu’une agression terroriste uniquement liée au fait d’être étranger (e) , est peu probable içi. 

Pourquoi? D’abord, parce que le pays est bien contrôlé par les autorités, et qu’il n’y a pas de zone de non-droit  – du moins , pas là ou vous êtes sensé (e) aller en tant que touriste. 

Ensuite, parce que la coutume bédouine et le fait tribal limitent les risques d’éléments incontrôlés : içi, tout se sait, tout se voit…et les chefs de tribus entendent faire respecter leur autorité. 

Ces deux constats changent considérablement la donne par rapport à d’autres pays (Afrique centrale , Afrique de l’ouest), dans lesquelles des régions entières sont peu ou pas sous le contrôle de l’état, qui a moins de poids que les factions locales. 

Cela étant, comme désormais partout (y compris à Paris) , il convient d’adopter une posture de vigilance et il est plutôt inutile de claironner que l’on est étranger. En ce milieu d’année 2022, les tensions actuelles peuvent porter sur le sujet Israël – territoires palestiniens, particulièrement irritant pour les palestiniens, très présents en Jordanie. Et il va falloir commencer à faire très attention sur la hausse des prix en carburants et en aliments de base – sujets explosifs dans les pays arabes ! C’est comme cela que les printemps arabes en commencé en 2010-2011…  

Plus largement, vous serez certainement surpris de voir autant de contrôles routiers dans tout le pays. On vous arrêtera quelques secondes, et on vous souhaitera immédiatement la bienvenue (“ahlan wa sahlan ! “) quand on comprendra que vous êtes français , ou francophone. Nous commençons toutefois à voir arriver quelques rares témoignages, faisant état d’arnaque du genre “faux excès de vitesse  = amende à payer en espèces immédiatement”. Ceci ne doit pas exister en Jordanie, car aucune amende ne se paie sur le moment. Tout conducteur en infraction se voit communiquer un “billet bleu”, qu’il doit régler ensuite dans un poste de police ou un bureau de poste. Pour les voitures de location, ces petits billets bleus sont transmis automatiquement à l’agence….et les conducteurs les paient en restituant la voiture !  

Enfin, le plus important, vous serez probablement d’autant mieux accueillis en Jordanie que vous serez respectueux des traditions locales...Mais il s’agit là davantage d’adaptation culturelle, que de considérations sécuritaires !

Des dispositifs de sécurité bien visibles

Comme le rappelle le site france-diplomatie, les autorités jordaniennes ont pris depuis longtemps des mesures pour assurer la sécurité : ” La plupart des lieux publics et les lieux touristiques font l’objet d’une surveillance renforcée, parfois de filtrages de sécurité, auxquels il faut se conformer”.  

La sécurité par zone

Le dramatique enlèvement des 2 touristes français au Bénin survenu en mai 2019 a fait réfléchir beaucoup de voyageurs dans le monde. Certes, une héroïque opération a permis de libérer ces otages, qui regretteront probablement leur aventure durant toute leur existence (pensées aux 2 militaires français , qui y ont donné leur vie). Il est trop tôt pour voir les chiffres, mais il parait évident que le tourisme en Afrique péri-saharienne va continuer à péricliter .

Notre but n’est pas de rentrer dans la polémique sur les zones rouges, oranges, ou jaunes. A l’évidence, ce n’est pas parce qu’on est en zone jaune qu’il ne va rien survenir, et il est plus probable qu’il peut nous arriver quelque chose de grave en zone rouge. 

Une telle action est-elle possible içi ?  Décryptage des nouveautés apparues sur le site “France Diplomatie” concernant la Jordanie, depuis 3 ans et la “fin” de l’Etat Islamique en tant que territoire.  

Moins de zones déconseillées 

Avant le 21 mai 2019, toute la zone frontalière avec la Syrie et la Jordanie était formellement déconseillé, à l’exception de Umm Qais. Désormais, une partie de celle-ci est passée en orange, ce qui veut dire qu’on peut s’y rendre, à condition d’avoir une raison impérative d’y aller.  

Conseils aux voyageurs, ancienne version
Conseils aux voyageurs, depuis le 21 mai 2019

Qu’en conclure? 

Le tourisme n’étant pas une “raison impérative”, cette légère modification du Quai d’Orsay ne change rien sur la zone la plus septentrionale. Toute la zone frontière, ainsi que Ma’an (ville du Sud), continueront à devoir être évitées. Il n’y a pas de distance indiquée, mais tout le monde à compris qu’il ne fallait pas s’aventurer à proximité immédiate de la Syrie (et d’ailleurs, vous vous feriez arrêter avant d’y parvenir, car les derniers kilomètres sont truffés de postes de surveillance). 

Par contre, vous pourrez vous rendre avec beaucoup moins d’inquiétude à:

  • Umm Qays (c’état déjà le cas avant, mais au moins vous êtes maintenant certain de ne pas traverser une zone rouge pour y aller);
  • Umm al-Jimal, un beau site nabatéen, romain et byzantin , 20 kms à l’est de Mafraq;
  •  Umm as-Surab, la petite soeur de Umm al-Jimal, à 12 kms de là.

Et, plus au Nord de ces sites, ce petit changement va faciliter le travail de ceux qui ont des raisons impératives de s’y rendre (par exemple, les ONG ou les organismes d’aide au développement). 

On voit aussi que la zone rouge s’étend un peu plus, à l’extrême Nord-est du pays…Mais franchement, qui aurait envie de s’aventurer si loin, entre la Syrie et l’Irak?🤔🤔.

Enfin, ne tentez pas de franchir la frontière vers la Syrie, même si le poste-frontière de Nassib-Jaber est ouvert, et même si ce territoire syrien est désormais contrôlée par les forces du Régime : vous pourriez y être arrêté (e) , et certains routards français en font d’ailleurs parfois les frais. 

Gardons à l’esprit un principe très simple : tout ressortissant d’un pays est d’abord un représentant dudit pays. Donc, un moyen potentiel de pression , un symbole, etc…

Des petits tracas de tous les jours en (légère) hausse

La Jordanie est un pays foncièrement accueillant, et ses habitants se font en règle générale un point d’honneur à bien recevoir les visiteurs. Mais malheureusement, certains petits faits de droit commun commencent à apparaître, de ci de là. 

D’abord, du coté d’Amman: depuis le village bédouin de 1940 (20 000 habitants ! ), la ville est devenue en 2022 une mégapole de 4 millions d’habitants ! Et devinez quoi? Sur ces 4 millions, il y a bien quelques brebis galeuses ! Il faut donc faire un minimum attention , comme l’indique ci-dessous le site du MEAE : 

Face à la recrudescence de certains faits de petite délinquance à Amman, il est recommandé d’adopter la même prudence que dans nombre de grandes métropoles mondiales :

  • Éviter de laisser de manière apparente sacs et objets de valeur dans les véhicules inoccupés ;
  • S’assurer de la qualité des serrures des logements ;
  • Éviter de circuler seul à pied tard le soir.

Il est recommandé aux femmes de ne pas voyager seules et de préférence de jour, et d’adopter une tenue sobre en public. De manière générale, les épaules dénudées, les shorts et les jupes sont à éviter.

De notre coté, en 2 ans d’expatriation, pas grand-chose à signaler, si ce n’est quand même un vol de sac à main à l’arrachée  ! L’évènement, rarissime, nous a surpris autant que nos amis jordaniens…mais il s’est quand même produit, donc : vigilance …

La dernière grosse catégorie de galères possibles porte sur le rapport hommes-femmes. On le dit et le répète sur nos groupes Facebook : la Jordanie est un pays traditionnaliste, et certains hommes ne comprennent pas  (ou ne veulent pas comprendre…) le rapport d’égalité homme-femme. Mesdames, ne soyez donc pas naïves ou imprudentes dans vos rapports sociaux avec les Jordaniens. Du coté de Petra ou d’Amman, il existe certains abus (arnaques aux sentiments, etc…), voire quelques cas d’agression de rue. Nous réitérons nos conseils de prudence, mais ni plus ni moins que ce que l’on connait en France, en Belgique ou au Canada : le voyage ne doit jamais devenir une assurance-vie à la naïveté ! 

Pour les questions d’arnaques et de mauvais plans, on te conseille la lecture du post “éviter les arnaques en Jordanie : notre lexique des coups fourrés!” , que l’on met aussi à jour régulièrement .

Rappelons que seul le site de France-Diplomatie reflète la position officielle de la France. Il est mis à jour régulièrement. Les modifications les plus récentes portent sur la mention faite à l’attentat de novembre 2019, sur l’interdiction de parcourir certains wadis lorsque la météo est défavorable (risque de flash flood!), sur la légère diminution de la zone rouge, et sur l’inévitable COVID  ! 

Notre blog ne reflète que notre perception et notre sensibilité propre – Nous sommes toujours disponibles pour échanger sur la question – laissez nous un commentaire!.

Cet article vous a plu? Partagez le avec vos proches ou auprès des autres voyageurs !
Family in Jordan

familyinjordan

Une famille qui découvre la Jordanie et le Monde. Suivez notre blog sur la Jordanie : nature, voyage, culture et rencontres sont tout ce qu'on aime !

7 Comments

madey · 25 mai 2019 at 11:56

Merci, cela apporte de l’eau à mon moulin lorsqu’on me pose des questions à ce sujet. Je m’occupe d’un site pour mon ami jordanien chauffeur touristique… Les demandes ont effectivement un peu ralenti.

    familyinjordan · 25 mai 2019 at 12:18

    Merci Madey. Cela étant, il y a eu un très gros rush touristique en avril, pendant les vacances scolaires. C’est maintenant un peu plus calme..a bientot!:-)

JC Vallet · 18 septembre 2022 at 20:52

Bonjour ! Je voudrais partir en Jordanie fin février et j’ai entendu dire que Ryanair ne volait pas entre la France et la Jordanie. Cependant je ne vois rien pour confirmer cela sur internet. Auriez-vous quelque chose à ce sujet ? Merci !!

    familyinjordan · 27 septembre 2022 at 22:08

    Hello JC, non, rien à ce sujet, même si Ryan Air ne semble pas être hyper en forme ces temps-ci. Ils avaient repris les vols vers la Jordanie fin 2021. Peut-être solliciter l’avis des voyageurs sur notre groupe Facebook “voyager en Jordanie : conseils, préparation, retours d’expérience”? :- )

Véronique Girard · 31 octobre 2022 at 22:59

Bonjour, je prévois de faire, à pied bien sûr, le Jordan trail au printemps prochain… moitié en période de ramadan… ce qui ne m’ennuie pas puisque je marche dans la journée…
Mais je suis une femme qui marche seule ! J’ai 73 ans, devrais-je craindre la réactions des hommes plus qu’ailleurs malgré mon grand âge ? Ou serait-ce plutôt un atout pour être respectée ?
Si vous pouvez me renseigner….. merci !
Véronique

    familyinjordan · 1 novembre 2022 at 22:56

    Bonsoir Véronique, bravo pour ce beau petit challenge; si vous voyagez en Ramadan, portez une attention accrue au problème de l’eau, car certains segments du Jordan trail ne comprennent pas beaucoup d’accès en eau….Et il serait alors malvenu de demander de l’eau aux locaux en pleine journée. Plus que d’être une femme seule, jeune ou moins jeune, c’est davantage votre tenue, qui fera que vous serez ou non respectée. Vêtements un peu amples, évitez les shorts si vous pouvez , et les épaules dénudées, et il n’y aucune raison que quiconque vous manque de respect ! Votre expérience nous intéresse, on serait ravis de vous suivre au fur et à mesure, quelles parties comptez-vous faire? 🙂

Girard-Madoux · 4 novembre 2022 at 20:52

Merci pour ces éclaircissements…
Je vais faire le jordan trail du nord au sud (en entier) pour éviter d’avoir des nuits trop froides dans le désert vu que je ne prends pas de tente… Au printemps dernier j’ai parcouru le shvil Israël et j’ai eu quelques nuits très très frisquettes dans le Negev..
Je vais fixer les dates sous peu mais je dois jongler avec les vacances d’hiver des petits-enfants…
Pas de souci concernant la tenue vestimentaire, vêtements amples et sombres.
Pour l’eau dans le sud, je ferai appel à un “livreur” d’eau moyennant paiement. J’espère qu’ils sont fiables…
Je pense arriver directement à Amman et peut-être repartir par Tel Aviv via Eilat.
Je fais un petit topo tous les soirs lors de mes longues marches. Je les poste sur mon compte Facebook et sur celui du trail que je parcours..
Bonne soirée

Un commentaire? Une question? C'est par ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :