Après le carnet de voyage d’Ambre et Romaric, c’est maintenant à Claire et Patrick de partager leur expérience de la Jordanie…à vélo ! Des randonneurs à vélo ? Et oui ! Quand nous avons eu connaissance de leur projet, on s’est franchement dit « waouh … ». Et nous les remercions d’avoir accepté de nous raconter leur voyage à propulsion humaine ! Et si ça vous donnait des idées?  

En Jordanie, la rencontre de touristes à vélo est assez rare, contrairement à d’autres pays (Islande, par exemple). Il existe quelques risques objectifs qu’il faut intégrer (circulation routière , conditions météo selon la saison), mais Claire et Patrick expliquent comment on peut réduire les désagréments . 

La découverte d’un pays à vélo n’est pas si fréquente . Ce moyen de transport est écologique, lent (surtout quand on remonte de la Mer morte…:-) ), et bien sûr sportif. Il représente une forme de slow travel, et favorise des interactions humaines ! 

Alors…merci à Claire et Patrick de nous montrer une forme différente de tourisme . Que l’on suive leur exemple, ou pas, leur expérience est très plaisante à lire! 

Si vous aussi souhaiter partager votre expérience touristique en Jordanie, Israël, Palestine, contactez nous tout simplement en utilisant notre formulaire de contact

Marhaba Claire et Patrick ! Qui êtes-vous, et pourquoi cette idée de découvrir la Jordanie à vélo ? êtes-vous des habitués des voyages à vélo ?

Marhaba ! Nous sommes un couple en quête de voyages atypiques. Après plusieurs voyages sac-à-dos, en 4×4, en bus VW, pourquoi pas le vélo ?

Patrick avait découvert la joie et la liberté du voyage à vélo lors d’un séjour solo en Islande. L’idée était de trouver un pays suffisamment chaud pour réaliser une échappée à la fin octobre / début novembre et totalement différente de chez nous pour bouleverser nos petits esprits.

La taille, le climat, le relief de la Jordanie semblait propice à réaliser un de nos rêves. Le challenge était lancé :  il ne restait plus qu’à s’y préparer ! 

2- Comment avez-vous préparé votre voyage en Jordanie ?

Pour commencer, il nous a fallu trouver un vélo de voyage solide. Merci les sites de seconde-main.

En effectuant des recherches sur internet et sur les blogs de voyageurs à vélo, nous avons trouvé très peu d’informations mis à part l’existence du jordan bike trail.

Nous voulions un voyage sportif, tout en mélangeant le plaisir de la découverte avec des moments de détentes et de visites. Nous avons dû faire des choix :

Premièrement nous avons décidé de dormir dans des logements sur place afin d’alléger nos bagages (pas de matériel de camping).

Deuxièmement, nos vélos ne sont pas adaptés au sable et au chemins chaotiques. Du coup, nous avons décidé de suivre des routes majoritairement goudronnées.

Pour cela, nous avons défini des étapes contraintes par les distances et les possibilités de logement. Avec Google earth et Booking.com nous avons planifié à l’avance notre itinéraire. Votre site nous a appris beaucoup de chose sur la Jordanie et nous a donné envie de rajouter des étapes.

Il nous restait plus qu’à faire un peu de vélo autour de chez nous pour préparer nos jambes et nos fesses (en effet, nous ne sommes pas habitués aux longues distances à vélo).

3- Comment se gère la logistique d'un voyage à vélo ? C'est presque une expédition !

Les compagnies aériennes acceptent volontiers les vélos, il faut simplement le mettre dans un carton de vélo. Notre seul souci était de retrouver un carton en Jordanie pour le voyage du retour (pas si facile dans un pays où les locaux ne pratiquent rarement du vélo).

A l’intérieur du pays, on trouve toujours des gens astucieux pour bourrer nos vélos de manière originale dans leur coffre. En cas de besoin, il suffit de faire une pause au bord de la route et vous serez étonnés du nombre de personnes qui vous proposent de l’aide.

Au niveau matériel, nous avions emporté de nombreuses pièces de rechange en cas de casse et nous transportions suffisamment d’eau avec nous afin de ne pas devoir creuser un puit d’urgence.

Pour éviter (ou presque) de s’égarer, nous avons utilisé l’application maps.me.

4- Quel a été votre parcours en Jordanie ? Si vous pouviez remonter dans le temps…Qu’est-ce que vous y changeriez ?

Nous avons parcouru la jordanie en 18 jours, à la fin octobre / début novembre 2019, du Nord au Sud en suivant les routes principales et en s’y éloignant quelque fois sur les plus petites.

On peut toujours faire mieux… On prendrait certainement davantage de routes secondaires pour s’enfoncer un peu plus dans le pays et s’éloigner des bords de route parfois malheureusement remplis de déchets… ce qui nécessiterait un peu plus de temps ou des journées plus longues sur le vélo.

 

Madaba : 3 jours2 jours nous auraient largement suffit
à vélo : 38 km, D+ 150m, D- 1300mTrop chouette que de la descente
Mer Morte : 1 jourHavre de paix en voie de disparition
à vélo : 32 km, D+ 300m, D- 300mQuelle chaleur !!!
Wadi Mujib : 1 jourPoint de vue différent sur la Mer Morte

à vélo 30 km, D+ 200m, D- 100m ;

en bus pour les 30 km et 1500m de D+ restant

C’était un bon choix de faire le dernier bout en bus vu la circulation et la gueule de la montée…
Kérak : 1 jourVisite du château

en bus 60 km jusqu’à Tafila pour économiser nos forces ;

à vélo : 40 km, D+ 1000m, D- 900m

Traversée de nombreux villages pleins de vie et sans touristes, les appels à la prière rythment notre avancée, quelle ambiance !
Dana : 2 joursRandonnée dans les environs et contemplation du paysage avec un bon thé chaud
à vélo :65 km, D+ 800, D- 1100On en prend plein les yeux
Pétra : 3 joursVisite et randonnées
à vélo : 103 km, D+ 700, D- 1250Magnifique, malgré le piège du raccourci à travers le désert de sable…
Wadi Rum : 3 joursLe paradis du repos et de la contemplation
à vélo : 87 km, D+ 300, D- 1250Saleté de vent, toujours de face
Tala Bay : 3 joursExploration des fonds marins de la mer rouge

 

4 bis: quand on est à vélo, comment gérer son timing, ses pauses, ses nuits ? Et pour la visite des sites ? 🙂

La clé est de se mettre en route tôt le matin pour éviter les chaleurs, le trafic et avoir de la marge dans le timing, en outre cela permet de profiter des belles lumières matinales. Quant aux visites, nous nous sommes limités aux sites se trouvant proche de l’itinéraire et avons prévu plusieurs jours dans les sites les plus intéressants.

5- Vos coups de cœur ici ? et pourquoi ?

Question difficile, cela pourrait être :

Les gens : Nous avons été bien souvent accueillis avec le sourire par des hôtes désireux de nous apporter leur aide. Les rencontres ont été agrémentées d’échanges et de partages et cela même au travers de la barrière de la langue.

Les paysages : A vélo, on a le temps de contempler les paysages, voire de s’en imprégner. Nos préférences vont pour la partie Sud du pays avec le Wadi Dana, les alentours de Pétra, le Wadi Rum et son ciel étoilé sans oublier les fonds marins de la Mer rouge.

La nourriture : Nos papilles n’ont jamais cessé de voyager avec la nourriture traditionnelle bédouine, le houmous, le zaatar à l’huile d’olive sur du pain, les dattes, le chaï sucré offert à tout moment de la journée.

6- Avez-vous rencontré des soucis ou des problèmes en Jordanie ? lesquels ?

Entre Pétra et le Wadi Rum, nous nous sommes retrouvés sur l’autoroute à vélo, après quelques kilomètres à slalomer entre les pneus déchiquetés et à retenir notre respiration pour traverser de nombreux nuages de gaz d’échappement, nous avons voulu prendre un « raccourci » à travers le désert. 

Tout a bien été jusqu’à ce que la route disparaisse laissant place à une piste sableuse. Après plusieurs heures à pousser nos vélos (3h pour faire 10km), nos réserves d’eau commençaient à s’épuiser et la nuit à s’approcher, nous avons été obligés de changer de cap pour récupérer l’autoroute. Un peu exténué, on a tout de même été surpris par nos ressources nous permettant de piquer quelques sprints à vélo lorsque des chiens nous ont pourchassés.

Cependant, les petites galères de la journée ont certainement apporté encore plus d’émerveillement et de joie au moment de donner nos derniers coups de pédale à l’entrée du Wadi Rum sublimé par un magnifique coucher de soleil.

8- Qu’est-ce que la Jordanie à vélo vous a apporté ? Et est-ce que le fait d'être à vélo change l'approche  ?

Le voyage à vélo nous a permis d’aller à la rencontre des gens et d’être spectateur des nombreuses scènes de vie. Spontanément, des gens se sont arrêtés pour nous encourager, nous saluer ou discuter, nous prendre en photo ou encore nous offrir des dattes… Nous avions souvent l’impression d’être perçu différemment que si nous étions en voiture et que les interactions avec les locaux étaient simples et naturelles. Les habitants des lieux non touristiques avaient l’air heureux de pouvoir partager et discuter eux aussi avec des voyageurs étrangers.

Nous avons aussi reçu de nombreux regards intrigués et coup de klaxon. Les klaxons retentissaient soit pour nous dire de nous mettre au bord, soit pour nous encourager, la différence se comprend à la vitesse de la voiture et aux gestes de ses occupants.

9- Quels conseils, astuces ou bon plan pouvez-vous donner pour un voyage en Jordanie ? En particulier pour les sportifs, les cyclistes, ceux qui aiment le slow travel ?

Pour les adeptes des voyages à vélo, allez-y ! Mais pas trop à l’arrache… Une planification des étapes et logement est nécessaire. Dormir sous tente semble possible, mais pas forcément évident. Nous recommandons d’avoir son propre vélo et pièces de rechange, car les vélos de location en Jordanie ne sont pas de très bonne qualité (du moins pour les vélos des cyclistes que nous avons croisés).

Notre conclusion : l’ultime conseil pour les voyageurs à la recherche d’expérience atypique, serait de se laisser surprendre par la découverte de la Jordanie avec un moyen de déplacement écologique, sportif et lent.
Claire et Patrick
Cyclistes découvreurs d'authenticité

Merci à vous deux pour ce beau partage d’expérience ! 

Pour être sûr de ne rien louper de l’actualité en Jordanie, rejoignez-nous  sur Facebook, et Instagram ! 

Et enfin, êtes-vous certain (e) d’être équipé(e) de tout ce qu’il vous faut pour un voyage en Jordanie ? Assurez-vous en en parcourant les rayons de notre boutique du bédouin voyageur


familyinjordan

Une famille qui découvre la Jordanie et le Monde. Suivez notre blog sur la Jordanie : nature, voyage, culture et rencontres sont tout ce qu'on aime !

0 commentaire

Un commentaire? Une question? C'est par ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :