Le printemps est le moment idéal pour parcourir le nord de la Jordanie. Aujourd’hui, zoom sur Pella. Cette ancienne cité de la décapole se niche dans la vallée du Jourdain à moins de 2h d’Amman.

Petite histoire de Pella

En fait, l’histoire de Pella n’a rien de petite puisque le site est habité depuis de 7000 ans! 

C’était même une cité internationalement connue puisque les égyptiens l’évoquent dans des textes vieux de près de 4000 ans.

Bref, vous l’aurez compris, cette cité était très importante et participait activement aux échanges commerciaux entre l’Arabie au Sud, la Syrie au Nord, et l’Egypte et la Méditerranée à l’Ouest.

Hellénisée avant le début de notre aire, Pella prend ce nom en hommage à Alexandre le Grand (qui est né à Pella en Macédoine).  Son manque d’obéissance lui vaut d’être détruite pour être conquise peu de temps après par les romains qui la reconstruisent.

Au 1er siècle, Pella sera marquée par l’arrivée des premiers chrétiens persécutés par les romains à Jérusalem. Ses habitants adopteront définitivement la religion chrétienne au 4e siècle.

La ville rentre ensuite dans sa période byzantine où l’on estime la population de Pella a près de 25 000 habitants.

Comme de nombreuses cités de la région (dont Jérash), le grand tremblement de terre de 747 détruisit en grande partie Pella. Elle fût, toutefois, encore occupée par les Mamelouks mais leur défaite fasse aux Ottomans signa la fin de l’occupation du site au XIVe siècle.

Que reste-t-il de la cité plurimillénaire ?

De belles ruines, surtout au printemps quand toutes les collines se parent de vert.

Ainsi vous pourrez admirez :

  • les belles colonnades de l’église byzantine qui date du 5e siècle (sur des vestiges romains plus anciens;
  • le théatre situé à proximité qui pouvait accueillir 400 spectateurs pour des spectacles musicaux
  • mais aussi des restes du nymphée (la fontaine publique)

Sur la colline à l’Est des bâtiments cités précédemment, se trouve une autre église, elle aussi du Ve siècle. Sur la colline au Sud (Tell al Husn), les ruines d’un fort byzantin et d’un temple romain vous attendent.

En fait, le site est très vaste et vous tomberez certainement sur des vestiges si vous flânez autour des bâtiments les plus visibles.

Comment s'y rendre et infos pratiques

Où? Située à moins de 2 heures d’Amman au Nord-Ouest près de la route de la vallée du Jourdain, n’hésitez pas à coupler cette visite avec celle de Jérash (1h10) ou d’Ajloun (40 min) (ou les deux!). Vous pouvez aussi l’inclure dans une boucle si vous visitez Umm Qays (1h).

Coordonnées GPS : 32.450984, 35.617629

Tarif : L’entrée est comprise dans le Jordan Pass. 

Restauration ? Sur place, il y a une resthouse avec une jolie vue sur le site qui permet de se poser et de se rafraîchir.

Quand ? La visite peut s’effectuer à tout moment de la journée. Toutefois, l’église et le théâtre étant en contre-bas, ils sont à l’ombre en fin de journée. Mais c’est aussi le bon moment pour profiter du coucher de soleil sur la vallée du Jourdain.

Et surtout si vous y êtes au printemps, profitez de votre route pour contempler les collines enherbées et fleuries!

Vous n’avez pas encore visité Umm Qays ni Ajloun ? Découvrez nos articles sur la belle cité qui domine le lac de Tibériade et sur le château d’Ajloun.

Et comme toujours, retrouvez nous sur facebook et Instagram


familyinjordan

Une famille qui découvre la Jordanie et le Monde. Suivez notre blog sur la Jordanie : nature, voyage, culture et rencontres sont tout ce qu'on aime !

0 commentaire

Un commentaire? Une question? C'est par ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :