Saint-Jean d’Acre est une étape incontournable lorsque l’on visite Israël. Aussi appelée Akko, ou Ptolemaïs durant l’antiquité, elle est aujourd’hui surtout connue pour avoir été la principale place forte des Croisés aux XIIème et XIIIème siècle. Parmi eux, les redoutés Templiers, et les puissants Hospitaliers. Citadelle, tunnels secrets, port médiéval, bains turcs, musées….Saint Jean d’Acre est un plaisir pour les yeux, le cœur et l’esprit! 

Après 1291, l’histoire de la ville entre dans une nouvelle ère. Aux Croisés, succèdent les Mamelouks d’Egypte, et elle passe alors sous domination musulmane. Enfin, lors de la création de l’Etat d’Israël en 1948 , la ville fut intégrée au tout jeune pays. Quand on visite Saint-Jean d’Acre en 2020, on trouve une ville cosmopolite, apaisée, tranquille…et très attachante. On a donc décidé de vous faire une petite visite guidée, dans la catégorie « voyager depuis la Jordanie » ! 

Organiser sa visite à Saint-Jean d'Acre

La ville se situe à 30 minutes d’Haïfa et à une heure et demi de route de Tel Aviv. Si vous venez de Jordanie, le mieux est de prendre le poste-frontière du Sheikh Hussein Bridge : une fois passé la douane, vous n’êtes plus qu’à une heure et quart de Saint-Jean d’Acre ! 

Pour préparer votre voyage là-bas, on vous conseille la lecture de ces deux sites (il suffit de cliquer sur les liens ! ) 

Akko : les secrets de la ville Haute et de la ville souterraine

Site officiel de la Société de Développement de la Vieille Ville d’Acre. On y trouve de nombreuses informations pratiques: itinéraires, tarifs, informations, divertissements...

Passer les frontières entre la Jordanie et Israël : notre guide

...Ou comment traverser sereinement la frontière entre les deux pays : notre article sur le sujet, mis à jour régulièrement avec le retour des lecteurs de Family in Jordan

Bien que ce soit un centre économique plein de vie, Acre conserve une atmosphère un peu hors du temps. On y trouve des ruelles en pierre, des parties piétonnes, des souks, des échoppes voûtées… La ville fait l’objet d’un programme dynamique d’archéologie et de promotion du tourisme, car son patrimoine historique et culturel le mérite.  La vieille ville est d’ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1972. Vous pouvez regarder en famille ce petit film animé pour vous faire une idée plus précise ! :- )

Alors, partons à la découverte de la ville. Une fois arrivé en bus, en taxi, ou avoir laissé votre voiture au parking extérieur, la vieille ville d’Acre se découvre à pied ! Chaussures confortables et tenue « convenable » pas indispensables, mais conseillées. En effet, vous allez marcher, et vous pourrez accéder à certains lieux religieux (mosquée par exemple), ou traverser des quartiers populaires arabes . 

La commanderie des Hospitaliers

L'ambiance des Croisades

Ambiance « Croisades » garantie ! Les Hospitaliers étaient un ordre de chevaliers-moines-soldats, dont une mission était de soigner les malades en Terre Sainte.  Saint Jean d’Acre était le principal port de cette côte de Mediterrannée, et un lieu de passage vital pour les Croisés ! Les Hospitaliers s’y fixèrent donc vers 1110, pour finalement y installer leur commanderie en  1191. Ils y restèrent un siècle pile. Et il faut avouer que le résultat est à couper le souffle. Organisée autour d’une cour centrale de 1200m2, la citadelle est presque entièrement souterraine. Certaines de ces pièces sont gigantesques. Par exemple, la salle des piliers comprend 15 énormes colonnes cylindriques de 3 mètres de diamètre.

Le réfectoire des Chevaliers (photo ci dessous) est sans doute la pièce la plus impressionnante. Elle servait de salle à manger pour les Hospitalliers. Il faut avouer que les lieux ont plus de cachet que les cafétérias d’entreprise. 

La visite est très bien organisée. Il existe plusieurs formules, de la simple visite du site, jusqu’au combo complet de toutes les attractions d’Acre. On vous conseille de prendre le « all included » pour 64 NIS par adulte. Vous pourrez ainsi visiter la citadelle des Hospitaliers, les bains turcs, le Tunnel des Templiers, et le musée Okashi. A l’accueil, vous pouvez louer un audioguide pour 10 NIS (prenez le ! ) . Vous suivrez alors un marquage au sol qui vous emmènera à la découverte de toutes les salles – et même un souterrain « secret » (du moins, bien caché). Mais chut 🙂  ! Pour trouver le souterrain, il suffit de regarder le plan en papier qui vous sera remis au début de la visite.  

La crypte...ambiance Indiana Jones

L’itinéraire est ponctuée d’objets à découvrir, de vidéos projetées sur les vieux murs en pierre…C’est ludique, vivant, et ça permet de captiver les enfants , qui peuvent avoir leur propre audioguide adapté ! 

Comptez bien 3 heures pour la visite complète. Vous traverserez la crypte, la « Belle Salle », la « Rue Méridionale », la Salle à Manger, la salle des Piliers, la salle des Prisonniers…

Et mêmes les latrines, une tour de 3 étages qui servait de toilettes publiques. Pour l’anecdote, on trouve 35 « sièges » alignés au total dans la même pièce 🙂 . Ah, l’intimité des moines au XIIIème siècle… 

Impressionnante restauration du site : tout était enfoui !

Et...le sucre, alors?

Tacuinum sanitatis, livre médicinal basé sur le Taqwīm al-Ṣiḥḥa (1050)

Connaissez-vous..le sucre d’Acre? 

La Citadelle des Hospitaliers comprend une surprenante pièce, appelée « salle des amphores à sucre ».  Lors de sa découverte , des centaines de pots de mélasse et des poteries destinées à fabriquer du sucre cristallisé, y ont été retrouvés. Parmi les Croisés, les Hospitaliers étaient réputé pour leur fabrication…du sucre !  On estime que l’Ordre était alors à la tête de toute l’industrie du sucre dans la région. Autant dire, qu’ils étaient assis sur une montagne de sucre, mais aussi d’argent, car ce produit était alors très lucratif. On peut donc affirmer sans trop se tromper, que les Croisades ont accéléré la découverte du sucre en Occident.

Le Tunnel des Templiers

Après les Hospitaliers, les Templiers ! Au fil des différentes Croisades, la place forte de Saint-Jean d’Acre était devenue un point d’appui majeur pour les croisés dans la région. Chaque ordre y a donc laissé son empreinte.   

Credits photo : société de Développement de la vieille ville d’Acre

Autre ordre militaire de moines soldats, les Templiers avaient pour leur part choisi d’installer leur forteresse au cœur de la ville d’Acre au XIIème siècle. Le contexte ? Le sultan Saladin venait juste de s’emparer de Jérusalem en 1187, et il s’agissait alors pour les Croisés de parvenir à reprendre la Ville Sainte aux musulmans.

La citadelle n’existe plus aujourd’hui, mais on sait qu’elle était massive : les murs faisaient presque 9 mètres d’épaisseur..Et surtout, les Templiers avaient eu l’idée de creuser un tunnel dans le sol, qui reliait leur quartier général au port, située 350 mètres plus à l’ouest ! Pourquoi ce tunnel ? Très certainement pour pouvoir faire transiter plus facilement, et surtout en toute discrétion, des marchandises de valeur et des biens précieux. 

Et c’est justement ce tunnel que l’on peut parcourir en balade. Taillé dans la roche en bas, maçonné en granite dans sa partie supérieure, il vous met tout de suite dans l’ambiance du Moyen-Âge. 

Lumières tamisées, pierres de taille, eau qui goutte, passerelle en bois …Pas de doute, nous voila de retour en XIIème siècle.  Nous avons adoré l’ambiance du lieu

Le Tunnel des Templiers n’a été découvert qu’en 1994, et , le temps de le remettre en état, il n’a ouvert ses portes au public qu’en 2007!  Et les découvertes ne sont pas finies. En 2019, des scientifiques ont fait la découverte de nouvelles parties souterraines, en utilisant une technologie LiDAR. Et si les Templiers avaient laissé un trésor derrière eux, lorsqu’ils ont définitivement quitté Acre, après l’échec de la dernière Croisade…

Baissez la tête...ou soyez petits !

Une équipe de scientifiques se penche sérieusement sur la question. Pour en savoir plus sur les Templiers, on vous conseille ce petit reportage sympa trouvé sur le site du  National Geographic (en anglais) :

La balade dans la vieille Ville

Une fois sortis du fameux tunnel des Templiers, on se retrouve sur les remparts ouest d’Akko . C’est le moment de continuer la découverte de la ville à pied, en parcourant les remparts fortifiés . Vous y trouverez de quoi vous restaurer, avec de nombreuses adresses possédant pour la plupart une superbe vue sur la mer Méditerranée. 

Un peu de Street Art pacifique dans une ruelle

Mais si vous cherchez des restos plus locaux (et moins chers…), il faudra aller errer dans les petites ruelles de la ville à la rencontre des petites échoppes arabes : c’est à vous de voir ! Pour notre part, on s’est laissé tenter par Youssouf et son épouse, qui nous ont permis de nous gaver sustenter, pour quelques dizaines de shekels. 

Au cours de votre balade, vous pourrez vous arrêter aux bains turcs « al basha », car la ville s’est retrouvée sous domination ottomane entre le XVIème siècle et 1918.  On doit aux Ottomans une grande partie de l’architecture contemporaine de la ville, ce qui lui donne une atmosphère particulière.

la Tour de l'Horloge et ses chiffres en arabe

Ce n’est pas une photo du XIXème siècle, mais bien une des nôtres : on vous avait bien dit que l’ambiance se prêtait bien à la rêvasserie ! 🙂 . On a ensuite fini tranquillement la visite, par la partie Est de la vieille ville, en continuant à découvrir quelques surprises architecturales…

Escalier de pierre , enchâssé dans le mur
templiers, hospitaliers? quand les croisades inspirent...

Préparer son voyage?

Saint-Jean d’Acre, Akko sous son autre nom, est clairement un endroit à découvrir quand on est dans le coin. La ville est presque accessible depuis Amman en aller-retour dans la journée. Pour bien la visiter, il faut toutefois prendre son temps, et cumuler sa visite avec d’autres spots sympas en Israël et dans les Territoires Palestiniens.  Pour en savoir plus, parcourez notre article dédié à la découverte du pays. Que ce soit au départ de Jordanie, ou en arrivant à l’aéroport de Ben Gourion, plein de choses à découvrir en quelques jours! 

Escapade touristique depuis la Jordanie : Israël en 6 jours chrono

Notre découverte d'Israël en une petite semaine de congé. Jouable depuis la Jordanie, en traversant simplement la frontière !

Et pour préparer votre voyage à Acre – Akko, on vous conseille de parcourir ces deux sites locaux (en français):


familyinjordan

Une famille qui découvre la Jordanie et le Monde. Suivez notre blog sur la Jordanie : nature, voyage, culture et rencontres sont tout ce qu'on aime !

1 commentaire

3kleinegrenouilles · 23 mai 2020 à 22 10 19 05195

Cette destination fait rêver. Un jour peut-être…

Un commentaire? Une question? C'est par ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :